bmcn.org
Bronchiolite
Santé / Médecine / Paramédical

Bronchiolite: définition, cause, symptômes, traitement

La bronchiolite est une condition respiratoire d’origine virale affectant les voies aériennes les plus petites des poumons, les bronchioles. La fonction de ces bronchioles, qui sont de petite taille et comportent de multiples ramifications, est de contrôler le flux d’air dans les poumons. En cas d’infection ou de dommage, elles enflent ou sont obstruées. Il en résulte une réduction ou un blocage du flux d’oxygène. Bien qu’il s’agisse d’ordinaire d’une pathologie infantile, il arrive également que des adultes soient atteints.

Types

Il existe deux catégories de bronchiolite.

La bronchiolite virale est la plus courante. Elle apparaît principalement chez les bébés.

Bronchiolitis obliterans est une condition rare et dangereuse qui affecte les adultes. Dans ce cas, la formation de tissus cicatriciels et non un gonflement bloque le passage de l’air et cause la condition.

Causes

La bronchiolite virale est causée par un virus qui pénètre dans les voies respiratoires et les infecte. Les virus sont des micro-organismes qui peuvent se reproduire rapidement et attaquer le système immunitaire. Les types d’infection virale suivants peuvent être à l’origine d’une bronchiolite.

Virus respiratoire syncytial (VRS)

Le virus respiratoire syncytial (VRS) est la cause la plus fréquente de bronchiolite. Il touche généralement les bébés avant l’âge d’un an. Cette infection, contagieuse et dangereuse, est source d’inflammation, de mucus et d’enflure des voies aériennes.

Adénovirus

Ces virus s’attaquent aux muqueuses et causent approximativement 10 % des infections des voies respiratoires chez l’enfant.

Virus de la grippe

Ces virus produisent une inflammation des poumons, du nez et de la gorge. La grippe affecte à la fois les adultes et les enfants. Elle est néanmoins particulièrement dangereuse pour les bébés dont le système immunitaire n’est pas suffisamment fort.

Causes de la bronchiolite oblitérante

Il arrive que cette condition rare survienne sans raison. Lorsqu’ils ne sont pas traités, les cas graves sont parfois mortels. Un certain nombre de causes ont été identifiées. Il s’agit notamment :

  • d’émanations d’agents chimiques tels que l’ammoniaque, l’eau de Javel et le chlore ;
  • d’infections respiratoires ;
  • d’effets secondaires indésirables de médicaments.

Risques

La bronchiolite virale affecte les enfants de moins de ans. Elle se manifeste néanmoins la plupart du temps chez les nourrissons âgés de trois à six mois. Il existe un certain nombre de facteurs de risque de la bronchiolite virale du nourrisson et du jeune enfant. Il s’agit en particulier :

  • de l’absence d’allaitement maternel ;
  • d’une naissance prématurée ou avec une condition cardiaque ou pulmonaire ;
  • d’un système immunitaire affaibli ;
  • d’une exposition à la fumée du tabac ;
  • des environnements à forte densité, comme les crèches et garderies, où le virus peut être présent.

Facteurs de risque courants de la bronchiolite oblitérante chez l’adulte :

  • conditions de travail impliquant une exposition à des substances chimiques dangereuses ;
  • greffe cardiaque, pulmonaire ou de greffe osseuse ;
  • pathologie des tissus conjonctifs.

Symptômes

Les symptômes de la bronchiolite virale et de la bronchiolite oblitérante sont similaires. Il s’agit notamment :

  • d’essoufflement ;
  • d’une coloration bleuâtre de la peau due au manque d’oxygène ;
  • de crépitements ou sons de crécelle dans les poumons ;
  • de fatigue ;
  • de côtes qui semblent s’enfoncer lorsque l’enfant tente d’inspirer ;
  • de narines qui s’évasent chez les bébés ;
  • de respiration rapide ;
  • de mauvaise toux ou toux de type coquelucheuse ;
  • de respiration sifflante.

Les symptômes de bronchiolite oblitérante peuvent survenir au cours d’une période de deux semaines à un mois après une exposition à des substances chimiques. Plusieurs années peuvent s’écouler avant qu’une infection pulmonaire ne produise des symptômes.

Diagnostic

Il existe plusieurs manières de diagnostiquer les deux types de bronchiolite. Des tests d’imagerie, et notamment les radiographies thoraciques, sont d’ordinaire employés pour diagnostiquer la maladie, tant chez l’adulte que chez l’enfant. La spirométrie, qui mesure la quantité d’air absorbée à chaque inspiration, ainsi que la rapidité avec laquelle elle l’est, est fréquemment employée comme outil de diagnostic chez l’adulte. Les dosages des gaz sanguins sont utilisés pour diagnostiquer les deux types de bronchiolite. Ils mesurent les quantités d’oxygène et de gaz carbonique dans le sang.

Des échantillons de mucus ou d’excrétions nasales peuvent être utilisés pour diagnostiquer le type de virus à l’origine de l’infection. Cette méthode est couramment employée dans le cas des nourrissons et des jeunes enfants.

Traitement

Le traitement de la bronchiolite virale est différent de celui de la bronchiolite oblitérante.

Traitement de la bronchiolite virale

Dans de nombreux cas, la forme de la maladie est si bénigne qu’elle disparaît sans traitement. Cette condition affectant néanmoins fréquemment des nourrissons ou de très jeunes enfants, il arrive qu’une hospitalisation soit nécessaire dans les cas les plus graves. Un hôpital dispose d’équipements d’oxygénation et de traitement par voie intraveineuse parfois nécessaires. Les antibiotiques sont inutiles contre les virus mais certains médicaments peuvent être utilisés pour maintenir les voies aériennes de votre enfant.

Traitements de la bronchiolite oblitérante

Bien qu’il n’existe pas de remède à la bronchiolite oblitérante, les corticostéroïdes peuvent contribuer à débarrasser les poumons de muqueuses, à réduire l’inflammation et à maintenir ouvertes les voies aériennes. Il arrive que des traitements à l’oxygène et des médicaments destinés à renforcer le système immunitaire soient nécessaires. Exercices respiratoires et réduction du stress peuvent contribuer à atténuer les difficultés respiratoires. Lorsque les dommages pulmonaires sont très graves, une greffe de poumon constitue parfois la solution la mieux adaptée.

Soins à domicile

Dans un cas comme dans l’autre, le rétablissement passe par plus de repos et une bonne hydratation. L’atmosphère domestique doit être exempte de fumée et d’émanations chimiques. Un humidificateur d’air peut également être utile.

Pronostic

L’état des nourrissons et des jeunes enfants atteints de bronchiolite virale s’améliore d’ordinaire au bout de trois jours à une semaine moyennant un traitement rapide et adapté. Dans le cas de la bronchiolite oblitérante, le pronostic diffère en fonction du stade de la maladie à la date du diagnostic et de son degré de gravité.

Autres articles à lire

Douleur chronique : constituer un groupe de soutien: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Syndrome du sevrage alcoolique: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements du reflux gastro-œsophagien en vente libre: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitement médicamenteux de l’hypertension: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La pneumonie chez un sujet immunodéprimé: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Solutions de traitement de la douleur chronique

Irene