bmcn.org
Kyste
Santé / Médecine / Paramédical

Kyste: définition, cause, symptômes, traitement

Un kyste est une poche tissulaire similaire à un sac contenant du liquide, de l’air ou d’autres substances. Les kystes peuvent se développer pratiquement partout sur le corps ou la peau.

Il en existe plusieurs types. La plupart sont bénins et non cancéreux.

La nécessité de traiter un kyste dépend de multiples facteurs, parmi lesquels :

  • son type ;
  • sa localisation ;
  • l’existence d’une douleur ou d’un inconfort ;
  • une possible infection.

Description

Description

Un kyste peut revêtir l’apparence d’une grosseur sur la peau. Vous pouvez également avoir l’impression d’une petite boule qui se développe sous la peau.

Certains kystes, au contraire, sont situés tellement profondément dans votre corps que vous ne pouvez pas les sentir. Il arrive néanmoins qu’ils causent d’autres symptômes. Un kyste ovarien pourra par exemple être à l’origine de problèmes hormonaux. La maladie polykystique des reins pourra affecter la fonction rénale.

Les kystes se développent lentement et leur surface est lisse. Ils peuvent être minuscules ou très gros. La plupart ne sont pas douloureux. Ils ne causent, en général, pas de problèmes, à moins qu’ils :

  • ne soient infectés ;
  • ne soient très gros ;
  • ne se développent dans une zone sensible ;
  • n’affectent la fonction d’un organe.

Causes

Un kyste peut se développer pour de multiples raisons. Il peut être dû à :

  • une infection ;
  • une pathologie héréditaire ;
  • une inflammation chronique ;
  • l’obstruction d’un canal.

La cause précise dépend du type du kyste.

Types

Il existe des centaines de catégories de kystes.

Un kyste peut se développer pratiquement n’importe où dans le corps.

Certains kystes apparaissant en liaison avec une autre condition comme la maladie polykystique des reins ou le syndrome des ovaires polykystiques. Types de kystes les plus courants :

Kyste sébacé

Il s’agit de petites grosseurs bénignes emplies d’une substance huileuse, le sébum. Les kystes de ce type sont également dits épidermoïdaux .

Les kystes sébacés sont souvent causés par des follicules pileux. Ils peuvent également être causés par la rupture de glandes sébacées. Celles-ci fabriquent de l’huile pour votre peau et vos cheveux.

Il arrive, bien que rarement, qu’ils soient la conséquence d’une pathologie héréditaire appelée syndrome de Gardner.

Kyste ganglionnaire

Ces kystes bénins se forment d’ordinaire au niveau du poignet ou de la main. Il arrive également qu’ils apparaissent au niveau des pieds. La raison de leur formation n’est pas connue.

Les kystes ganglionnaires apparaissent en général sur une gaine tendineuse. Ils sont plus fréquents chez les femmes que les hommes.

Kystes ovariens

Des kystes ovariens apparaissant lorsque le follicule qui, normalement, libère un œuf, ne s’ouvre pas. Il en résulte une accumulation de liquide et la formation d’un kyste. Ces kystes surviennent le plus souvent entre la puberté et la ménopause. Ils sont ordinairement découverts lors d’un examen pelvien.

Lorsqu’ils surviennent après la ménopause, les kystes ovariens sont associés à un risque cancéreux après la ménopause. (MedlinePlus)

Kyste du sein

Des kystes bénins peuvent se développer à l’intérieur du sein en cas d’occlusion de canaux galactophores. Ils surviennent d’ordinaire chez les femmes entre 30 et 50 ans. Ils peuvent être cause de douleur ou de sensibilité dans la région concernée.

Chalazion

Ces kystes bénins se développent sur la paupière en cas d’occlusion du canal d’une glande sébacée. Ces kystes peuvent causer une sensibilité, au toucher et à la lumière, ainsi qu’un gonflement douloureux. En grossissant ils peuvent créer des problèmes de vue.

Sinus pilonidal

Les kystes de ce type se forment à proximité du haut des fesses. Ils recèlent d’ordinaire des débris cutanés, un poil et d’autres matériaux.

Les sinus pilonidaux sont plus fréquents chez les hommes que chez les femmes. Ils se développent lorsque des poils sont pris sous la peau. Une infection chronique de ces kystes peut aggraver votre risque de contracter un cancer de la peau appelé carcinome squameux. (Mayo Clinic)

Inquiétudes

Inquiétudes

Lorsqu’un kyste devient douloureux ou rouge, prenez rendez-vous avec votre médecin. Il peut s’agir d’un signe de rupture ou d’infection.

Il est souhaitable qu’un médecin l’examine même si le kyste n’est pas douloureux et ne s’accompagne pas d’un autre problème. Une grosseur anormale peut être le signe de l’existence d’un cancer. Il est donc possible que le médecin souhaite prélever un échantillon de tissu aux fins d’analyse.

Traitement

Les kystes disparaissent parfois d’eux-mêmes. L’application d’une compresse chaude peut accélérer le processus de guérison en favorisant le drainage.

Ne tentez jamais de vider un kyste vous-même en appliquant une pression ou en exerçant un pincement. Cette action pourrait conduire à une infection.

Soins médicaux

Méthodes de traitement de kyste couramment employées :

  • drainage du kyste au moyen d’une aiguille : cette méthode est utilisée en cas d’infection ou de rupture d’un kyste. Les liquides ou autres matériaux contenus dans le kyste sont drainés ;
  • l’utilisation de médicaments anti-inflammatoires : des injections de cortisone peuvent atténuer l’inflammation d’un kyste ;
  • ablation chirurgicale du kyste : cette méthode peut être employée lorsque le drainage ne permet pas d’obtenir des résultats satisfaisants. Lorsqu’un traitement est requis, un kyste interne difficile à atteindre peut être retiré chirurgicalement.

Pronostic

Les kystes bénins n’entraînent en général pas de problèmes à long terme. Il arrive qu’ils disparaissent sans intervention.

Après un drainage, un kyste peut se reconstituer. Un kyste récurrent pourra exiger une ablation chirurgicale.

Si vous avez un kyste cancéreux, votre médecin s’entrediendra du traitement avec vous. Le pronostic sera fonction du type du cancer.

Prévention

La plupart des types de kystes ne peuvent être prévenus. Il existe toutefois des exceptions.

Les femmes ayant tendance à présenter des kystes ovariens peuvent prévenir la formation de nouveaux kystes par le recours à des contraceptifs hormonaux.

Le nettoyage de la paupière à proximité de la ligne d’implantation des cils au moyen d’un nettoyant doux peut contribuer à éviter une occlusion des conduits sébacés. Cette pratique peut contribuer à la prévention du chalazion.

Vous pouvez prévenir la formation de sinus pilonidaux en nettoyant la peau à proximité de la zone concernée. Vous pouvez également appliquer du talc sur la peau pour veiller à ce qu’elle reste sèche. Le fait de se mettre fréquemment debout au lieu de demeurer assis(e) durant de longues périodes peut également permettre de prévenir ces kystes.

Autres articles à lire

L’essentiel sur l’hypertension essentielle: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements de l’hyperactivité vésicale: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Ventilation spontanée en pression positive continue (VSPPC): définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements de l’AVC: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de Kawasaki: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Thalassémie: définition, cause, symptômes, traitement

Irene