bmcn.org
Sensibilité localisée dans l'abdomen
Santé / Médecine / Paramédical

Sensibilité localisée dans l’abdomen: définition, cause, symptômes, traitement

Une sensibilité localisée dans l’abdomen est une douleur qui survient lorsqu’une pression est exercée sur un point spécifique de l’abdomen. Elle est également appelée sensibilité abdominale. La sensibilité abdominale est souvent le signe d’un trouble affectant un ou plusieurs organes situés dans la zone où la pression est exercée. Toutes les maladies causant une sensibilité localisée dans l’abdomen sont considérées comme des urgences médicales. Il est impératif de rechercher une assistance médicale en cas de manifestation d’une sensibilité abdominale.

Aspects à prendre en compte

Aspects à prendre en compte

Les médecins ont l’habitude de diviser l’abdomen en quatre quadrants :

  • le quadrant supérieur droit (le foie et la vésicule biliaire)
  • le quadrant supérieur gauche (l’estomac et le duodénum)
  • le quadrant inférieur droit (l’appendice)
  • le quadrant inférieur gauche (le côlon sigmoïde)

Des troubles liés aux organes pelviens peuvent également causer une sensibilité au niveau du quadrant inférieur droit ou gauche. Ces organes comprennent les ovaires et les trompes de Fallope. Le type le plus connu de sensibilité localisée à l’abdomen est la douleur située dans la fosse iliaque droite. La fosse iliaque droite est située dans le quadrant inférieur droit au niveau de l’appendice. Une sensibilité au niveau de la fosse iliaque droite indique au médecin que l’appendice est très enflammé. Il existe alors un risque de rupture.

Causes

Une sensibilité abdominale est généralement le signe d’une inflammation ou d’une autre manifestation aiguë se déroulant dans un ou plusieurs organes situés au même endroit que la zone de sensibilité. Des torsions d’organes ou des organes bloqués tels que les trompes de Fallope ou le côlon peuvent également provoquer une sensibilité localisée dans l’abdomen.

Quelques-unes des causes courantes d’une sensibilité localisée dans l’abdomen incluent :

  • l’appendicite
  • l’abcès abdominal
  • le diverticule de Meckel (une petite poche située sur le bas du gros intestin qui est présente à la naissance et que l’on retrouve chez 2 % des individus)
  • l’hernie
  • la torsion des trompes de Fallope
  • la rupture d’un kyste ovarien
  • la rupture d’une grossesse extra-utérine
  • la diverticulite (inflammation de la paroi interne de l’intestin)
  • la maladie inflammatoire pelvienne

Symptômes

Les symptômes qui accompagnent la sensibilité localisée dans l’abdomen sont :

  • une perte d’appétit
  • de la nausée
  • des vomissements
  • des douleurs abdominales
  • de la constipation
  • de la diarrhée
  • des selles décolorées
  • une distension abdominale
  • la jaunisse
  • des évanouissements
  • une absence de règles
  • de la fièvre

Diagnostic et traitement

Diagnostic et traitement

Le médecin prendra connaissance de tous les antécédents du patient et procédera à un examen physique de celui-ci. Il souhaitera savoir quels sont tous les symptômes et à quel moment ils ont commencé à se manifester. Il aura également besoin de savoir quels sont les facteurs qui diminuent ou aggravent les symptômes.

Diagnostic

Parmi les examens permettant d’identifier la cause de la sensibilité localisée dans l’abdomen, on trouve :

  • une formule sanguine complète (un examen sanguin qui permet d’évaluer l’état de santé général. Une numération des globules blanc élevée indique au médecin qu’une inflammation est présente.)
  • une recherche de protéine C réactive (un examen sanguin dont le résultat est positif lorsqu’il y a une inflammation)
  • un diagnostic sérique de grossesse (un test de grossesse sanguin qui est plus précis que les tests de grossesse urinaires)
  • une échographie abdominale ou pelvienne (un examen non invasif qui fait appel à des ondes sonores pour restituer des images des organes abdominaux et pelviens)
  • une radiographie de l’abdomen (un examen non invasif qui fait appel à des rayons X pour examiner les organes de l’abdomen)
  • Une tomodensitométrie abdominale (TDM) (un examen non invasif qui emploie des rayons X pour produire des images en haute résolution des organes abdominaux)

Traitement

Le traitement de la sensibilité localisée dans l’abdomen dépend de la cause sous-jacente. Les options possibles pour traiter l’appendicite incluent l’administration d’antibiotiques par voie intraveineuse et l’ablation chirurgicale de l’appendice. L’obstruction du côlon peut exiger qu’une partie du côlon soit retirée. Les hernies, la torsion d’une trompe de Fallope et la grossesse extra-utérine peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.

Si les symptômes sont particulièrement prononcés et que les différents examens ne montrent pas exactement quel organe est à l’origine de la sensibilité localisée dans l’abdomen, les médecins pourront réaliser une cœlioscopie. Une cœlioscopie est une procédure chirurgicale nécessitant une anesthésie générale. Elle consiste à insérer un cœlioscope (un tube de petit diamètre éclairé) à l’intérieur de l’abdomen. Le cœlioscope est inséré à travers une petite incision de la peau. Placé dans l’organisme, il permet aux médecins d’observer quel organe abdominal ou pelvien est à l’origine du problème.

D’autres traitements possibles font appel à l’administration de différentes solutions et d’électrolytes par voie intraveineuse. Les nausées, les vomissements et les diarrhées sont susceptibles d’entraîner une carence dangereuse en eau et en électrolytes. L’eau et les électrolytes (tels que le sodium, le potassium, le chlorure et le bicarbonate) contribuent à maintenir la pression artérielle et l’équilibre acido-basique. Une déshydratation importante peut entraîner une pression artérielle trop basse (un choc). Le choc diminue l’afflux sanguin vers les organes vitaux. Il peut également provoquer des dommages aux reins, au cœur et au cerveau. Le médecin pourra administrer des solutions par voie intraveineuse ainsi que des électrolytes. Tous deux aident à traiter la déshydratation et à maintenir une pression sanguine raisonnable.

Long terme

Les conséquences à long terme d’une absence de traitement de la sensibilité localisée dans l’abdomen sont mortelles. Si elle n’est pas traitée, l’appendicite peut provoquer une rupture de l’appendice et une péritonite (inflammation des muqueuses internes de l’abdomen). Une grossesse extra-utérine non traitée peut entraîner le décès. Celui-ci découlerait alors d’une perte de sang importante. Une torsion d’une trompe de Fallope ou une maladie inflammatoire pelvienne non traitée peut entraîner des cicatrices pelviennes et une infertilité. La diverticulite non traitée peut être mortelle.

Autres articles à lire

Bronchiolite: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Thalassémie: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dysplasie broncho-pulmonaire: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cancer du pancréas: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Votre bébé et les lymphangiomes kystiques: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Grosseur au sein: définition, cause, symptômes, traitement

Irene