bmcn.org
Proctocolectomie
Santé / Médecine / Paramédical

Proctocolectomie totale avec anastomose iléo-anale: définition, cause, symptômes, traitement

Une proctocolectomie totale est une procédure chirurgicale réalisée sous anesthésie générale consistant à retirer le côlon, le rectum et l’anus. Cette procédure chirurgicale est généralement réalisée lorsque des maladies inflammatoires n’ont pas pu être soignées malgré la mise en œuvre de traitements médicaux.

Après une proctocolectomie, l’organisme requerra une voie d’expulsion pour éliminer les déchets. Le chirurgien en introduira une en réalisant une anastomose iléo-anale. Une partie de l’intestin grêle est tirée vers le bas de l’abdomen à travers un orifice et rattachée à l’estomac. Les déchets sont évacués par l’intestin grêle dans un sac jetable rattaché à l’orifice de la plaie chirurgicale et appelé poche pour stomie.

Utilisation

Cette intervention chirurgicale constitue un dernier recours pour les personnes atteintes de maladies inflammatoires de l’intestin, comme la rectocolite hémorragique ou la maladie de Crohn. Les chirurgiens tentent généralement d’appliquer d’autres méthodes préservant le rectum et l’anus avant d’avoir recours à une proctocolectomie totale.

Cette intervention peut également être nécessaire pour traiter certaines anomalies congénitales ou éradiquer certains types de cancers du côlon ou du rectum. Les médecins peuvent aussi décider d’effectuer cette intervention en situation d’urgence, lorsque le côlon ou le rectum est blessé et qu’il ne peut pas être réparé.

Préparation

Sauf si l’intervention doit être réalisée dans un contexte d’urgence, les médecins la programmeront plusieurs semaines à l’avance afin de laisser du temps au patient pour se préparer. Au cours des semaines qui précèdent l’intervention, il est nécessaire de suivre un régime riche en fibres. Il faudra également boire de 6 à 8 verres d’eau par jour. Cela permettra de s’assurer que le corps est hydraté et favorisera la fonction intestinale autant que possible.

24 heures avant l’intervention, le médecin peut limiter le régime à des liquides clairs tels que du bouillon, de la gélatine, du thé et des jus de fruits. Il faudra ne rien boire ni manger après minuit le jour précédent l’opération.

Le médecin peut également demander qu’un lavage intestinal soit effectué avant l’intervention. Ce lavement est appelé préparation des intestins ; le chirurgien prescrira des laxatifs ou une série de lavements à prendre ou à effectuer la veille de l’intervention. Ils auront pour effet de provoquer de la diarrhée et des crampes modérées qui dureront quelques heures.

Une proctocolectomie totale avec anastomose iléo-anale est réalisée en milieu hospitalier. Le chirurgien demandera au patient de se présenter quelques heures avant l’heure prévue de l’intervention. Après avoir été admis, le patient devra revêtir une chemise d’hôpital à la place de ses vêtements. Une infirmière placera une voie intraveineuse dans le bras afin que l’équipe chirurgicale puisse administrer les solutions et médicaments nécessaires. L’infirmière peut également effectuer un prélèvement sanguin depuis la voie intraveineuse. Des résultats normaux suite à l’examen du prélèvement confirmeront l’aptitude du patient à pouvoir être opéré.

Interventions

Lorsque le patient est prêt pour l’intervention, l’équipe chirurgicale transporte le patient à l’intérieur de la salle d’opération sur un lit d’hôpital à roulettes parfois appelé brancard. Un anesthésiste injectera une solution par la voie intraveineuse et le patient sera plongé dans un profond sommeil. Il ne ressentira ainsi aucune douleur durant l’intervention. Pendant que la patient est inconscient, l’anesthésiste surveillera ses signes vitaux.

La chirurgie peut être réalisée d’une ou deux manières. La plupart des chirurgiens préfèrent utiliser un laparoscope, ou une petite caméra qu’ils insèrent à travers une petite incision dans l’abdomen. La chirurgie est ensuite réalisée au moyen de petits instruments. Lorsqu’elle est terminée, il subsiste plusieurs petites incisions dans l’abdomen plutôt qu’une longue incision unique.

Si le chirurgien ne peut procéder à une intervention par laroscopie, il effectuera une longue incision dans l’abdomen. À travers cette incision, il retirera le côlon ou le grand intestin, ainsi que le rectum et l’anus. Si un cancer est suspecté, le chirurgien peut également prélever des échantillons de tissus depuis les ganglions lymphatiques avoisinants.

L’anastomose iléo-anale nécessite une incision sur le côté inférieur droit de l’abdomen. Le médecin tire doucement la partie la plus basse de l’intestin grêle, appelée iléon, à travers l’incision, puis il la coud à l’abdomen. Cette manœuvre créé une stomie à travers laquelle les selles pourront être évacuées dans un sac jetable.

Risques

Comme pour toute chirurgie, il existe un risque de réaction allergique à l’anesthésie générale. Des saignements conséquents, des dommages aux organes adjacents ou des infections peuvent également survenir. Il existe quelques risques spécifiques à cette intervention, mais ces complications sont rares :

• des tissus cicatriciels pouvant bloquer les intestins

• une incapacité à absorber correctement les nutriments

• des démangeaisons, des irritations et une infection autour de la stomie

Suivi

Le patient restera à l’hôpital pendant au moins 72 heures, et éventuellement une semaine entière. Cette durée dépendra de la procédure employée (laparoscopie ou procédure ouverte), à quelle vitesse les intestins sont à nouveau capables de se contracter, et à quelle vitesse guérissent les incisions chirurgicales.

Un régime à base de liquides clairs est probable dans les premiers temps. Lorsque tout va bien, le chirurgien autorise généralement le patient à manger des aliments mous après environ 48 heures.

Au cours de cette période de rétablissement à l’hôpital, un éducateur rend visite plusieurs fois au patient afin de lui apprendre à nettoyer et entretenir sa poche de stomie.

Pronostic

La guérison peut prendre de six à huit semaines – ou plus en cas de complications ou si le patient présentait des problèmes de santé avant l’intervention. Une fois les incisions chirurgicales guéries et lorsque le patient se sent suffisamment en confiance pour vivre avec son iléostomie, il pourra probablement participer à toutes les activités qu’il pratiquait avant l’intervention. Le sac de stomie est petit et peut facilement être dissimulé sous les vêtements ; personne ne sera en mesure de le déceler.

Même si la qualité de vie du patient est susceptible de s’améliorer après une chirurgie, il aura malgré tout besoin de soins médicaux réguliers de suivi pour la maladie inflammatoire de l’intestin. En cas de diagnostic d’un cancer, le médecin pourra recommander une chimiothérapie ou une radiothérapie.

Autres articles à lire

Test de coloration de l’œil à la fluorescéine: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Déficit en facteur X: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Syndrome du sevrage alcoolique: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Culture œsophagienne: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements de l’hyperactivité vésicale: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Grossesse extra-utérine: définition, cause, symptômes, traitement

Irene