bmcn.org
Polypes nasaux
Santé / Médecine / Paramédical

Polypes nasaux: définition, cause, symptômes, traitement

Avez-vous jamais eu l’impression d’avoir un rhume qui n’en finissait pas ? Une congestion nasale qui n’en finit pas, malgré la prise de médicaments en vente libre contre le rhume ou les allergies, peut être causée par des polypes nasaux.

Les polypes nasaux sont des excroissances bénignes (non cancéreuses) de la paroi nasale (appelée muqueuse).

Causes

Les polypes nasaux se développent dans les tissus enflammés de la muqueuse nasale. La muqueuse est une membrane très humide qui aide à protéger l’intérieur de votre nez et vos sinus, et qui humidifie l’air que vous inspirez. Pendant une infection ou une réaction allergique, la muqueuse nasale devient enflée et rouge, et elle peut produire un liquide qui s’écoule sous forme de gouttes. Si elle est irritée en permanence, cette muqueuse peut former un polype. Un polype est une excroissance ronde qui peut bloquer les voies nasales.

Bien que certaines personnes puissent développer des polypes sans avoir eu auparavant de problèmes nasaux, il existe souvent un facteur déclencheur pour le développement de polypes. Facteurs déclencheurs :

  • infections chroniques des sinus
  • asthme
  • rhinite allergique (rhume des foins)
  • mucoviscidose
  • syndrome de Churg-Strauss
  • sensibilités aux AINS (réaction similaire à une allergie à divers médicaments – aspirine, ibuprofène, naproxène, etc.)

Il peut exister une tendance héréditaire au développement de polypes chez certaines personnes. Ceci peut être la conséquence du fait que leurs gènes causent une réaction de la muqueuse aux inflammations.

Symptômes

Les polypes nasaux sont des excroissances molles et indolores à l’intérieur des voies nasales. Ils surviennent souvent dans la zone où les sinus supérieurs se drainent à l’intérieur du nez (le point de rencontre entre les yeux, le nez et les joues). Vous ne saurez peut-être pas si vous avez un polype parce qu’il ne produit pas de sensation.

Les polypes peuvent se développer au point de bloquer vos voies nasales, ce qui peut causer une congestion chronique. Symptômes possibles :

  • obstruction nasale (impression selon laquelle votre nez est bouché)
  • écoulement nasal
  • écoulement post-nasal (mucus qui descend le long de l’arrière de la gorge)
  • nez bouché/congestion qui dure
  • réduction du sens de l’odorat
  • respiration par la bouche
  • sensation de pression sur le front ou le visage
  • ronflements

Des douleurs ou des céphalées sont aussi possibles, mais seulement en cas d’infection des sinus en plus du polype.

Diagnostic

Un polype nasal sera probablement visible si votre médecin regarde dans vos voies nasales avec un instrument d’inspection à pointe lumineuse appelé otoscope. Si le polype est plus enfoncé dans les sinus, une endoscopie nasale peut être réalisée (un tube flexible fin avec une source lumineuse et une caméra à son extrémité est guidé pour remonter le long de vos voies nasales).

Une tomodensitométrie ou une procédure d’imagerie par résonance magnétique (IRM) peut être prescrite pour déterminer la taille du polype. Les polypes apparaissent sous forme de taches opaques sur ces images. Ces examens peuvent également révéler si des os dans cette zone ont été déformés par la présence du polype. Ils peuvent également écarter d’autres types d’excroissances pouvant être médicalement plus graves, comme des difformités structurales ou des tumeurs cancéreuses.

Des tests d’allergie peuvent aider les médecins à déterminer la source d’une inflammation nasale persistante. Ces tests consistent à effectuer de minuscules piqûres dans la peau avec une forme liquide d’allergènes variés afin de déterminer ceux auxquels votre système immunitaire réagit.

Si un enfant très jeune est diagnostiqué avec des polypes nasaux, des tests de dépistage de maladies génétiques, comme la mucoviscidose, peuvent être effectués.

Traitement

Les anti-inflammatoires qui réduisent l’inflammation peuvent aider à réduire la taille du polype et à soulager les symptômes de la congestion.

Des stéroïdes nasaux qui sont pulvérisés à l’intérieur du nez peuvent réduire l’écoulement nasal et la sensation de blocage en réduisant la taille du polype. Cependant, les symptômes risquent de revenir très vite si vous cessez de prendre ces médicaments. Cette catégorie de médicaments inclut notamment : fluticasone (Flonase, Veramyst), budésonide (Rhinocort) et mométasone (Nasonex).

Un stéroïde oral ou injectable comme la prednisone peut être dispensé si les vaporisateurs nasaux ne produisent pas l’effet désiré. Ce médicament ne peut pas constituer une solution à long terme en raison des effets indésirables sévères comme la rétention de liquide, l’élévation de la pression artérielle et l’augmentation de la pression oculaire.

Des antihistaminiques ou des antibiotiques peuvent également être prescrits pour traiter des allergies ou des infections des sinus pouvant causer une inflammation dans le nez.

Chirurgie

Si vos symptômes ne s’améliorent pas, une intervention chirurgicale sera peut-être nécessaire pour retirer complètement le polype. Le type de chirurgie dépend de la taille du polype. Une polypectomie est une opération chirurgicale ambulatoire effectuée avec un petit appareil aspirant ou un microdébrideur qui coupe et retire des tissus mous, dont la muqueuse.

Pour les polypes de grande taille, les médecins ont recours à une chirurgie endoscopique des sinus ; votre médecin utilise un endoscope flexible fin muni d’une caméra miniaturisée et de petits outils à son extrémité. Votre médecin guidera l’endoscope dans vos narines, localisera les polypes ou autres obstructions et les retirera. Il pourra également élargir les ouvertures des cavités de vos sinus. Cette intervention chirurgicale endoscopique est une procédure ambulatoire dans la plupart des cas.

Après la chirurgie, des vaporisateurs nasaux et des solutions salines sont prescrits pour empêcher la réapparition de polypes. En général, la réduction de l’inflammation des voies nasales avec des vaporisateurs nasaux, des médicaments antiallergiques et des solutions salines peut empêcher le développement de polypes.

Pronostic

Un traitement chirurgical permet d’améliorer substantiellement la plupart des symptômes. Cependant, si vous avez perdu un peu de votre sens de l’odorat, il se peut que vous ne le récupériez jamais. Même après une intervention chirurgicale, les polypes nasaux pourrait repousser chez jusqu’à 10 pour cent des patients ayant un problème nasal chronique.

Complications

Le traitement des polypes nasaux, en particulier par la méthode chirurgicale, peut causer des saignements de nez. Une intervention chirurgicale pourrait aussi entraîner une infection. Un traitement de longue durée avec des vaporisateurs de stéroïdes nasaux ou des corticostéroïdes oraux risque d’abaisser votre résistance aux infections des sinus.

Autres articles à lire

Médicaments pour la MPOC: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Test Mantoux (épreuve diagnostique de la tuberculose): définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Kyste: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’importance de la mutuelle pour la fonction publique hospitalière

Journal

Traitements de la médecine non conventionnelle: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Ce qu’il faut savoir à propos de l’hémoglobinurie paroxystique nocturne

Irene