bmcn.org
reflux gastro-œsophagien
Santé / Médecine / Paramédical

Traitements du reflux gastro-œsophagien en vente libre: définition, cause, symptômes, traitement

D’après l’American College of Gastroenterology (ACG), un grand nombre d’Américains utilisent des médicaments en vente libre pour traiter des problèmes gastro-intestinaux mineurs, comme des aigreurs occasionnelles. En réalité, les médicaments en vente libre figurent souvent parmi les traitements initiaux pour les aigreurs, le reflux acide et autres symptômes du reflux gastro-œsophagien.

Votre médecin pourra vous recommander d’avoir recours à des médicaments en vente libre si vos symptômes ne s’améliorent pas en quelques semaines après avoir modifié votre régime alimentaire et votre mode de vie. L’ACG indique que, dans de nombreux cas, une modification du mode de vie associée à l’utilisation de médicaments en vente libre appropriés peut traiter efficacement les aigreurs.

Il existe trois types de médicaments en vente libre qui peuvent être utiles pour contrôler les symptômes du reflux gastro-œsophagien : les antiacides, les antagonistes des récepteurs H2 et les inhibiteurs de la pompe à protons.

Antiacides

Les antiacides sont souvent recommandés dans le cadre d’un traitement initial pour aider à apaiser les aigreurs et le reflux acide mineurs car ils agissent rapidement en neutralisant l’acide gastrique. De nombreux médicaments en vente libre combinent différents antiacides en utilisant trois sels de base (l’aluminium, le magnésium et le calcium) avec du bicarbonate ou des ions oxhydriles.

Exemples de marques d’antiacides :

  • Alka-Seltzer
  • Gelusil
  • Maalox
  • Mylanta
  • Pepto-Bismol
  • Rolaids
  • Tums

Les antiacides en vente libre sont disponibles sous forme de liquides, chewing-gums et comprimés à croquer ou effervescents. Certains médecins peuvent vous conseiller de prendre des antiacides en plus d’antagonistes des récepteurs H2 ou d’inhibiteurs de la pompe à protons. Les antiacides provoquent parfois des effets indésirables comme la diarrhée et la constipation, en particulier lorsqu’ils sont utilisés trop fréquemment.

Antagonistes des récepteurs H2

Ces médicaments réduisent la production d’acide dans l’estomac, ce qui réduit votre risque d’aigreurs. Bien qu’ils agissent plus lentement que les antiacides (ils font généralement effet au bout d’une heure), ils peuvent apaiser les symptômes pendant plus longtemps.

Les antagonistes des récepteurs H2 sont disponibles en vente libre, mais aussi sous ordonnance pour les formulations plus puissantes. Certains antagonistes des récepteurs H2 contiennent les ingrédients suivants :

  • cimétidine (Tagamet HB)
  • famotidine (Calmicid, Fluxid, Pepcid AC)
  • nizatidine (Axid, Axid AR)
  • ranitidine (Tritec, Wal-Zan, Zantac 25, Zantac 75, Zantac 150)

Ces médicaments sont efficaces pour environ la moitié des personnes ayant des symptômes du reflux gastro-œsophagien, d’après le Temple University Hospital. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (HHS) des États-Unis avertit les patients : les antagonistes des récepteurs H2 peuvent quelquefois causer certains des effets secondaires suivants : maux de tête, constipation, diarrhée, nausée ou vomissements.

Inhibiteurs de la pompe à protons

Les inhibiteurs de la pompe à protons bloquent la production d’acide, ce qui peut endommager la paroi œsophagienne. Les inhibiteurs de la pompe à protons sont les médicaments les plus puissants pour réduire la production d’acide dans l’estomac (d’après The Merck Manual) et sont généralement considérés comme étant le traitement le plus efficace contre le reflux gastro-œsophagien.

L’Institut national de la santé (National Institutes of Health, NIH) explique que ces médicaments sont non seulement plus efficaces que les antagonistes des récepteurs H2, mais ils aident également à apaiser les symptômes chez presque toutes les personnes souffrant de reflux gastro-oesophagien.

Bien que de nombreux inhibiteurs de la pompe à protons soient disponibles uniquement sur ordonnance, les médicaments suivants sont en vente libre :

  • lansoprazole (Prevacid 24 HR)
  • oméprazole (Losec, Omesec, Prilosec OTC)
  • oméprazole avec bicarbonate de sodium (Zegerid)

Les inhibiteurs de la pompe à protons sont pris sous forme de comprimé et sont les plus appropriés pour les personnes souffrant fréquemment d’aigreurs, selon l’AAFP. Les inhibiteurs de la pompe à protons ont été associés à plusieurs effets secondaires, y compris :

  • diarrhée
  • nausée
  • vomissements
  • douleurs abdominales
  • maux d’estomac
  • maux de tête

Moins courants, mais plus graves, les effets secondaires associés aux inhibiteurs de la pompe à protons incluent un risque accru de pneumonie ou de fracture.

Tout médicament en vente libre pris en même temps qu’un autre médicamen peut avoir des effets indésirables ; il est donc important de consulter votre médecin avant d’en prendre. L’American Academy of Family Physicians (AAFP) conseille d’utiliser un seul antiacide, un seul antagoniste des récepteurs H2 ou un seul inhibiteur de la pompe à protons à la fois – à moins bien sûr que votre médecin ne vous recommande une combinaison de traitements.

Lorsque les médicaments en vente libre ne suffisent pas, il est important de noter que l’autorité américaine de l’alimentation et du médicament (Food and Drug Administration, FDA) a approuvé certaines formes d’antagonistes des récepteurs H2 et d’inhibiteurs de la pompe à protons en vente libre à un dosage inférieur à ceux disponibles sur ordonnance. L’ACG insiste sur le fait que ces formulations à dosage réduit ont uniquement été approuvées pour un soulagement temporaire et une gêne mineure causés par des aigreurs ou d’autres symptômes gastro-intestinaux occasionnels.

Les médicaments en vente libre ne sont pas reconnus par la FDA comme étant des traitements suffisants pour remédier aux problèmes œsophagiens causés par le reflux acide. La FDA reconnaît qu’il n’est possible de traiter l’œsophagite qu’avec certains médicaments ayant le même dosage que des médicaments sous ordonnance, comme les inhibiteurs de la pompe à protons.

Si vos aigreurs ou vos reflux acides surviennent fréquemment, et si les médicaments en vente libre et les changements de mode de vie ne suffisent pas, consultez votre médecin. Un médecin peut aider à confirmer votre diagnostic et mettre en place un plan de traitement approprié. Ce traitement peut inclure l’utilisation de médicaments plus forts qui sont disponibles uniquement sur ordonnance. Une opération peut être nécessaire dans des cas sévères de reflux gastro-œsophagien, notamment en cas de complications.

Des aigreurs ou reflux d’acide fréquents peuvent indiquer un problème plus grave qui pourrait empirer s’il n’est pas traité efficacement. Consultez votre médecin si vous utilisez un médicament en vente libre pour traiter le reflux gastro-œsophagien plus de deux fois par semaine ou si vos symptômes ne s’atténuent pas.

Autres articles à lire

Dosage sanguin d’amylase: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Syndrome du sevrage alcoolique: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dosage des graisses fécales: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Réparation de l’exstrophie vésicale: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Symptômes que les femmes ne doivent pas négliger: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Problèmes d’équilibre: définition, cause, symptômes, traitement

Irene