bmcn.org
Acidocétose alcoolique
Santé / Médecine / Paramédical

Acidocétose alcoolique: définition, cause, symptômes, traitement

Les cellules ont besoin de glucose (sucre) et d’insuline pour fonctionner correctement. Le glucose provient des aliments que vous mangez, et l’insuline est produite par le pancréas. Lorsque vous buvez de l’alcool, votre pancréas peut arrêter de produire de l’insuline pendant une période. Sans insuline, vos cellules ne peuvent pas utiliser le glucose que vous consommez pour vous donner de l’énergie. Pour obtenir l’énergie dont vous avez besoin, votre corps doit commencer à brûler des graisses.

Lorsque votre corps brûle des graisses pour trouver de l’énergie, il produit des dérivés connus sous le nom de cétones. Si votre corps ne produit pas d’insuline, les cétones commencent à s’accumuler dans le sang. Cette accumulation de cétones peut provoquer une pathologie potentiellement mortelle que l’on appelle acidocétose. L’acidocétose induite par la consommation d’alcool se nomme acidocétose alcoolique. L’acidocétose peut également se développer chez les patients diabétiques. Cette pathologie se nomme acidocétose diabétique.

Causes

L’acidocétose alcoolique se développe lorsque vous buvez des quantités excessives d’alcool pendant de longues périodes. Les personnes qui développent cette pathologie souffrent souvent également de malnutrition.

La consommation excessive d’alcool peut provoquer la malnutrition. Les personnes qui boivent de grandes quantités d’alcool peuvent ne pas manger régulièrement. Il est possible qu’elles vomissent également suite à leur consommation excessive d’alcool. Le fait de ne pas manger suffisamment et/ou de vomir entraîne des périodes de carence alimentaire au cours desquelles le corps réduit encore sa production d’insuline. Par conséquent, pour obtenir de l’énergie, le corps commence à puiser dans les graisses, ce qui entraîne l’acidocétose.

Symptômes

Les symptômes de l’acidocétose alcoolique varient en fonction de la quantité d’alcool consommé. Les symptômes peuvent également dépendre de la quantité de cétones dans le sang. Les symptômes courants d’acidocétose alcoolique incluent :

  • douleurs abdominales ;
  • changement dans l’état mental, tels qu’agitation et confusion ;
  • baisse de la vigilance ou coma ;
  • fatigue ;
  • lenteur des mouvements ;
  • respiration irrégulière, profonde et rapide (signe de Kussmaul) ;
  • perte d’appétit ;
  • nausées et vomissements ;
  • symptômes de déshydratation, tels que vertiges, étourdissements, et soif.

Si vous développez l’un quelconque de ces symptômes, consultez immédiatement un médecin. L’acidocétose alcoolique est une maladie potentiellement mortelle.

Diagnostic

Votre médecin peut diagnostiquer l’acidocétose alcoolique. Si vous présentez des symptômes de ce trouble, votre médecin effectuera un examen physique. Il vous posera des questions sur vos antécédents de santé et sur votre consommation d’alcool. Si votre médecin soupçonne que vous développez une acidocétose alcoolique, il pourra suggérer des analyses supplémentaires pour confirmer le diagnostic.

Il s’agit notamment des tests suivants :

  • gaz sanguins artériels : afin de mesurer les taux d’oxygène dans le sang et l’équilibre acido-basique ;
  • taux d’alcool dans le sang : afin de mesurer la quantité d’alcool dans le sang ;
  • chimie du sang : afin d’avoir un aperçu complet de votre métabolisme et de sa façon de fonctionner ;
  • tests de toxicologie (empoisonnement) : analyse de sang ou d’urine pour vérifier le type et la quantité de drogue dans votre système ;
  • électrolytes : afin de déterminer si vous avez un déséquilibre des électrolytes ; un équilibre des électrolytes est nécessaire pour le bon fonctionnent de vos cellules et de vos organes ;
  • azote uréique du sang et créatinine : afin de déterminer si vos reins fonctionnent bien ;
  • amylase et lipase : afin de surveiller le fonctionnement de votre pancréas ;
  • analyses visant à déterminer votre concentration sérique de lactate : afin de déterminer les taux de lactate dans le sang ; des taux élevés de lactate peuvent être un signe d’acidose lactique. L’acidose lactique signifie généralement que les cellules et les tissus du corps ne reçoivent pas suffisamment d’oxygène.
  • cétones urinaires : les cétones peuvent être présentes dans l’urine ;
  • taux de glucose ;

Si votre taux de glucose est élevé, votre médecin pourra également effectuer une analyse de l’hémoglobine A1C (HgA1C). Cette analyse fournira des informations sur votre glycémie pour aider à déterminer si vous avez du diabète. Si vous avez du diabète, vous aurez sans doute besoin d’un traitement supplémentaire.

Traitement

Le traitement de l’acidocétose alcoolique est généralement administré en salle d’urgence. Votre médecin surveillera vos signes vitaux, notamment votre fréquence cardiaque, votre tension artérielle et votre respiration. Il vous fera également prendre des liquides par une veine dans le bras (en intraveineuse). Vous recevrez éventuellement des vitamines et des nutriments pour le traitement de la malnutrition. Votre médecin pourra également vous hospitaliser au service d’urgence si vous avez besoin de soins continus.

Pronostic

Si vous recevez un diagnostic d’acidocétose alcoolique, votre rétablissement dépendra de plusieurs facteurs. L’obtention rapide d’une aide lorsque les symptômes se présentent réduira vos chances de développer des lésions graves. Les complications peuvent inclure l’encéphalopathie (une maladie cérébrale qui peut provoquer la perte de mémoire, des changements dans la personnalité et des contractions musculaires), la psychose ou le coma.

L’obtention d’une aide pour votre addiction à l’alcool est également nécessaire pour prévenir une récidive de cette pathologie. Alcooliques Anonymes est une organisation utile pour les personnes qui souffrent d’alcoolisme.

Votre pronostic sera également influencé par la sévérité de votre consommation d’alcool et la présence ou l’absence de maladie hépatique. L’utilisation prolongée d’alcool peut provoquer des lésions du foie (cirrhose). Cette pathologie est permanente et aura un impact sur votre santé. La cirrhose du foie peut provoquer un épuisement, un gonflement des jambes et des nausées. Si vous avez développé une cirrhose, votre pronostic ne sera pas aussi bon.

Des problèmes de santé supplémentaires peuvent également survenir suite à une complication de l’acidocétose alcoolique. Les complications incluent :

  • hémorragies gastro-intestinales ;
  • inflammation du pancréas (pancréatite) ;
  • pneumonie.

Si vous développez l’un quelconque de ces problèmes, vos perspectives à long terme ne seront pas aussi positives.

Prévention

Vous pouvez prévenir cette maladie en limitant votre consommation d’alcool. Si vous souffrez de dépendance, vous devrez demander de l’aide pour réduire ou éviter la consommation d’alcool. La participation à un groupe local d’Alcooliques Anonymes peut vous fournir le soutien nécessaire pour faire face à votre problème d’alcool.

Autres articles à lire

Hernie diaphragmatique: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Risques pour la santé: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Thalassémie: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Jaunisse du nouveau-né: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Kyste: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Embolie pulmonaire: définition, cause, symptômes, traitement

Irene