bmcn.org
Tomodensitométrie
Santé / Médecine / Paramédical

Symptômes que les femmes ne doivent pas négliger: définition, cause, symptômes, traitement

Les douleurs à la poitrine, une fièvre élevée et un saignement sont des symptômes facilement identifiables qui nous indiquent que quelque chose ne va pas et qu’il faut aller à l’hôpital. Mais parfois notre corps nous prévient d’un problème imminent de façon subtile : un pincement au bras, un mal de tête occasionnel. Voici une liste de 10 symptômes qui exigent votre attention.

Gonflement ou décoloration d’un sein

Il est normal que vos seins gonflent (parfois de manière spectaculaire) avant vos règles et lorsque vous êtes enceinte. En revanche, un gonflement ou une décoloration rapide (des points violets ou rouges) peuvent être en fait des signes de cancer inflammatoire du sein, un type de cancer du sein avancé rare, à l’évolution rapide. Consultez votre médecin pour écarter une infection du sein, qui peut avoir des symptômes semblables.

Informez-vous sur les causes des seins gonflés.

Ballonnements abdominaux

Beaucoup de femmes connaissent des ballonnements mensuels , et certaines sensibilités alimentaires peuvent vous faire vous sentir ballonnée pendant un jour ou deux. Toutefois, des ballonnements abdominaux qui durent plus d’une semaine peuvent être un signe précoce de cancer de l’ovaire. Les autres symptômes incluent la sensation de satiété tout de suite après manger ou une difficulté à manger, le besoin d’uriner fréquemment et un manque d’énergie persistant. Étant donné que les symptômes du cancer de l’ovaire sont vagues et qu’on peut facilement les négliger, un grand nombre de cas de cancer de l’ovaire ne sont identifiés qu’au stade avancé. Il est important de consulter votre gynécologue si vous souffrez de ballonnements inhabituels ou persistants.

Informez-vous sur les causes des ballonnements abdominaux.

Selles noires ou sanguinolentes

Les selles peuvent changer de couleur d’un jour à l’autre en fonction de ce que vous mangez et des médicaments que vous prenez. (Les suppléments de fer et les médicaments pour la diarrhée tels que Pepto-Bismol peuvent rendre les selles noires ou goudronneuses, par exemple.) Tout ce qui se situe dans le spectre marron ou vert est normal, mais des selles noires ou sanguinolentes sont rarement normales. Des selles noires suggèrent que vous avez eu un saignement au niveau du tube digestif supérieur. Des selles de couleur bordeaux ou sanguinolentes suggèrent un saignement au niveau du tube digestif inférieur. Consultez votre médecin pour vérifier si les saignements proviennent d’hémorroïdes, d’ulcères, d’une diverticulite, d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin, d’un cancer ou d’autres pathologies gastro-intestinales.

Informez-vous sur les causes des selles noires.

Le fait de grimper des escaliers ou une pente ardue provoque un essoufflement chez beaucoup de gens. Mais un essoufflement ou le fait d’avoir du mal à reprendre son souffle après une courte marche, comme pour aller jusqu’à votre voiture ou jusqu’à la boîte aux lettres, peut être un signe précoce d’ischémie coronarienne, un manque de circulation sanguine dans le muscle cardiaque en raison d’un blocage artériel partiel ou complet. Un blocage artériel complet peut provoquer une crise cardiaque Parlez à votre médecin de votre essoufflement. Si vous commencez à ressentir d’autres symptômes – tels que des douleurs ou un inconfort au niveau du thorax, des nausées, ou des étourdissements – rendez-vous aux urgences dès que vous pouvez.

Fatigue constante

La vie moderne fait que l’on dort de moins en moins et que l’on est de plus en plus fatigué, mais si vous avez l’impression de ne jamais vous sentir reposée (même après bonne nuit de sommeil), votre manque d’énergie peut être un signe d’hypothyroïdie. Au fur et à mesure que la fonction thyroïdienne faiblit, vous risquez de vous sentir de plus en plus fatiguée et léthargique. Les autres symptômes potentiels d’une pathologie thyroïdienne incluent la dépression, l’hypertension et la faiblesse musculaire. Si vous présentez l’un quelconque de ces symptômes, consultez un médecin. Il vérifiera sans doute vos taux d’hormones et fera des analyses pour détecter d’autres pathologies, telles que l’apnée du sommeil.

Informez-vous sur les causes d’une impression d’épuisement.

Perte de poids

À moins que vous ne cherchiez activement à mincir, une perte de poids spontanée peut être inquiétante. L’un des premiers signes de nombreux problèmes, y compris de cancer, est une perte de poids inexpliquée. Il est important de consulter votre médecin si cela vous arrive.

Informez-vous sur les causes d’une perte de poids inexpliquée.

Pilosité thoracique ou faciale

Des taux élevés d’androgènes (hormones masculines) peuvent provoquer une pilosité superflue ou excessive qui peut être un signe de syndrome des ovaires polykystiques – le trouble hormonal le plus fréquent parmi les femmes en âge de procréer. Les autres pathologies associées au syndrome des ovaires polykystiques incluent l’acné à l’âge adulte, l’obésité, des règles irrégulières et l’hypertension artérielle.

Problèmes abdominaux

Des problèmes abdominaux récurrents tels que douleur et crampes, diarrhée et/ou constipation peuvent être des signes du syndrome du côlon irritable, une pathologie plus courante chez les femmes que chez les hommes. Il est facile de négliger ou de ne pas tenir compte des symptômes en les reléguant à un mal d’estomac ou un repas qui ne passe pas, mais le syndrome du côlon irritable se soigne avec des changements dans l’alimentation et le mode de vie, ainsi que par une prise en charge du stress. Les médicaments peuvent aider à atténuer les symptômes.

Saignements vaginaux après la ménopause

Ces saignements ne sont jamais normaux, et vous devez consulter votre médecin dès que possible. Ces saignements peuvent sembler sans danger, mais ils peuvent être un signe de problème grave, y compris de cancer.

Faiblesse | Mal de tête | Vertiges | Perte de vision ou de la parole

Si l’un de ces symptômes survient brusquement, de façon sévère, et sans prévenir, il est essentiel que vous consultiez un médecin. Il est possible que vous soyez en train de subir un accident vasculaire cérébral ou un accès ischémique transitoire (AIT). Les AIT sont parfois appelés mini AVC . Contrairement à un AVC, un AIT ne provoque pas de lésion cérébrale ; toutefois, plus d’un tiers des personnes qui subissent un AIT souffriront d’un AVC par la suite.

Autres articles à lire

Sutures du cerveau séparées: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hypercholestérolémie familiale: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Syndrome du sevrage alcoolique: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Solutions de traitement de la douleur chronique

Irene

Médicaments pour la MPOC: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Tumeur des cellules des îlots pancréatiques: définition, cause, symptômes, traitement

Irene