bmcn.org
Insuffisance veineuse
Santé / Médecine / Paramédical

Insuffisance veineuse: définition, cause, symptômes, traitement

Les artères transportent le sang du cœur vers le reste du corps. Les veines ramènent le sang vers le cœur, et les valvules des veines empêchent le sang de refluer. Lorsque les veines ont du mal à renvoyer le sang des membres jusqu’au cœur, on parle d’insuffisance veineuse. Dans cette affection, le sang ne remonte pas correctement jusqu’au cœur, ce qui entraîne une accumulation de sang dans les jambes.

Plusieurs facteurs peuvent causer une insuffisance veineuse, bien que la plus courante soit causée par des caillots sanguins (thrombose veineuse profonde) et par les varices.

Les symptômes incluent douleur, œdème et ulcères sur les jambes. Les solutions de traitement dépendent de la cause, mais incluent des médicaments sur ordonnance et la chirurgie.

Même si vous avez des antécédents familiaux d’insuffisance veineuse, vous pouvez prendre des mesures simples pour diminuer votre risque de développer cette affection.

Causes

Le plus souvent, l’affection est la conséquence de caillots sanguins ou de varices. Dans le cas des varices, les valvules sont absentes ou endommagées.)

L’insuffisance veineuse est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes Selon le Centre médical de l’université de Chicago (University of Chicago Medical Center), elle a plus de chances de survenir chez les femmes âgées de 40 à 49 ans et chez les hommes âgés de 70 à 79 ans (UCM). Les autres facteurs de risque incluent :

  • caillots sanguins ;
  • varices ;
  • obésité ;
  • grossesse ;
  • tabagisme ;
  • cancer ;
  • faiblesse musculaire, blessure à la jambe ou traumatisme ;
  • gonflement d’une veine superficielle (phlébite) ;
  • antécédents familiaux d’insuffisance veineuse ;
  • inactivité (la position assise ou debout pendant de longues périodes sans bouger peut provoquer une hypertension dans les veines de la jambe et augmenter le risque).

Symptômes

Les symptômes d’insuffisance veineuse peuvent inclure :

  • gonflement des jambes ou des chevilles (œdème) ;
  • douleur qui empire en position debout et qui est soulagée lorsque vous placez les jambes en position surélevée ;
  • crampes ;
  • douleur, élancements ou sensation de lourdeur dans les jambes ;
  • démangeaisons dans les jambes ;
  • jambes faibles ;
  • épaississement de la peau des jambes ou des chevilles ;
  • peau qui change de couleur, notamment autour des chevilles ;
  • ulcères de la jambe ;
  • varices ;
  • sensation de tension dans les mollets.

Diagnostic

Pour déterminer si vous êtes atteint(e) de cette affection, votre médecin pratiquera un examen physique et prendra vos antécédents médicaux complets. Il pourra également exiger des tests d’imagerie pour identifier clairement la source du problème. Ces tests peuvent inclure une phlébographie ou un écho-doppler.

Au cours d’une phlébographie, votre médecin injectera un liquide de contraste en intraveineuse dans vos veines. Ce liquide de contraste permettra à votre médecin d’avoir une image plus claire à la radiographie de vos vaisseaux sanguins.

L’écho-doppler est une procédure d’échographie vasculaire qui permet d’évaluer la structure des veines de la jambe et la circulation du sang.

Traitement

Le traitement dépend d’un grand nombre de facteurs, y compris de la raison de l’affection et de votre état de santé et antécédents médicaux individuels. Les autres facteurs que votre médecin pourra prendre en compte sont :

  • vos symptômes spécifiques ;
  • votre âge ;
  • la gravité de votre état ;
  • votre tolérance aux médicaments ou aux interventions.

Ces traitements peuvent inclure :

Amélioration de la circulation sanguine

Pour améliorer la circulation :

  • placez les jambes en position surélevée chaque fois que possible ;
  • portez des bas de contention pour appliquer une pression sur la partie inférieure des jambes ;
  • ne croisez pas les jambes en position assise ;
  • pratiquez une activité physique régulière.

Traitements médicamenteux

Il existe plusieurs médicaments qui peuvent aider les personnes qui souffrent de cette pathologie. Notamment :

      • diurétiques : médicaments qui augmentent l’excrétion d’eau dans le corps par les reins ;
      • anticoagulants : médicaments qui fluidifient le sang ;
      • pentoxifylline (Trental) : médicament qui favorise la circulation sanguine.

Chirurgie

Parfois, les cas plus graves d’insuffisance rénale exigent une chirurgie. Votre médecin pourra suggérer l’un des types de chirurgie suivants :

  • réparation chirurgicale des veines ou des valvules ;
  • retrait (stripping) de la veine endommagée ;
  • chirurgie endoscopique mini invasive pour ligaturer les veines ;
  • pontage veineux (une veine en bonne santé est transplantée d’une autre partie du corps) ; cette intervention est généralement utilisée lorsque que la partie supérieure de la cuisse est affectée et uniquement dans les cas sévères lorsque toutes les autres procédures ont échoué.

Injections sclérosantes

Cette méthode de traitement est généralement réservée aux cas d’insuffisance veineuse avancée. Au cours d’une injection sclérosante, un produit chimique est injecté dans la veine endommagée de façon à ce qu’elle ne puisse plus transporter de sang. Le sang va remonter vers le cœur par d’autres veines, et la veine endommagée sera progressivement absorbée par le corps.

Prévention

Si vous avez des antécédents familiaux d’insuffisance veineuse, vous pouvez prendre des mesures pour diminuer votre risque de développer cette affection. Notamment :

  • ne restez pas position assise ou debout pendant de longues périodes de temps – levez-vous et bougez fréquemment ;
  • ne fumez pas – et si vous fumez, arrêtez ;
  • pratiquez une activité physique régulière ;
  • maintenez un poids sain.

CCSVI

CCSVI

Lorsqu’il existe une anomalie dans le drainage sanguin du cerveau et de la moelle épinière, on parle d’insuffisance veineuse céphalorachidienne chronique (IVCC). En 2009, le Dr Paolo Zamboni, de l’Université Ferrara en Italie a émis des théories sur le fait que l’IVCC pouvait être un facteur dans le développement de la sclérose en plaques (SEP) et que le traitement chirurgical de l’IVCC pouvait être efficace dans le traitement de la SEP (Association nationale de la SEP, National MS Society).

Des recherches sur l’IVCC et sur le lien possible avec la sclérose en plaques sont en cours.

Autres articles à lire

Plaies perforantes et coupures: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Somnambulisme: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La mycose de la peau glabre (herpès circiné): définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’essentiel sur l’hypertension essentielle: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Jaunisse du nouveau-né: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cardiomyopathie ischémique (CI): définition, cause, symptômes, traitement

Irene