bmcn.org
Tamponnade cardiaque
Santé / Médecine / Paramédical

Tamponnade cardiaque: définition, cause, symptômes, traitement

La tamponnade cardiaque est une condition médicale sérieuse : un épanchement de liquides ou de sang emplit l’espace entre le péricarde (qui enveloppe le cœur) et le muscle du cœur, entraînant ainsi une pression extrême sur le cœur. La compression qui en résulte empêche les ventricules de s’élargir correctement, d’où un dysfonctionnement cardiaque. Dans ce cas de figure, le cœur ne parvient pas à pomper suffisamment de sang vers le reste du corps, ce qui peut entraîner un choc, une insuffisance cardiaque, voire un décès. Selon le centre national américain d’information biotechnologique (National Center for Biotechnology Information, NCBI), cette condition intervient chez environ deux sur 10 000 personnes. (NCBI, 2011)

La tamponnade cardiaque est une urgence médicale. Si vous-même ou une personne que vous connaissez commence à présenter ce type de symptômes, appelez immédiatement les services d’urgence.

Causes

La tamponnade cardiaque résulte le plus souvent de la pénétration du péricarde (enveloppe mince à double paroi entourant le cœur). La cavité autour du cœur peut se remplir de suffisamment de sang ou autre liquide pour comprimer le cœur. Le liquide comprimant le cœur, le débit de sang est insuffisant, de sorte que l’apport en sang oxygéné pompé au reste du corps est inférieur. Il en résulte que l’insuffisance de l’alimentation du cœur et du reste du corps en sang peut entraîner un choc, une défaillance organique ou un arrêt cardiaque.

Les causes de pénétration péricardique ou d’accumulation de fluide pourront inclure :

  • une blessure par balle ou par un objet tranchant ;
  • un traumatisme contondant à la poitrine des suites d’un accident de la circulation ou industriel ;
  • une perforation accidentelle suite à un cathétérisme, une angiographie, ou l’insertion d’un pacemaker ;
  • des performations lors de la mise en place de lignes centrales, un type de cathéter utilisé pour administrer liquides et médicaments ;
  • invasion du sac par un cancer du sein, du poumon ou autre ;
  • une rupture d’anévrisme aortique ;
  • une péricardite : inflammation du péricarde ;
  • un lupus (maladie inflammatoire dans laquelle le système immunitaire attaque par erreur des tissus sains) ;
  • des taux élevés de rayonnements sur la poitrine ;
  • une hypothyroïdie, qui augmente le risque de pathologie cardiaque.

L’un des principaux facteurs de risques liés à la tamponnade cardiaque est le recours à des drains thoraciques après une intervention de chirurgie cardiaque. Ces tubes sont souvent utilisés pour évacuer des liquides qui se sont épanchés à l’intérieur. Ils peuvent cependant se boucher avec des caillots sanguins, ce qui va permettre aux liquides de s’accumuler dans la cavité cardiaque.

Symptômes

Cette condition peut faire apparaître les symptômes suivants :

  • anxiété, agitation, nervosité ;
  • hypotension et sensation de faiblesse ;
  • douleur thoracique se propageant au cou ou à la nuque, aux épaules ou au dos ;
  • troubles respiratoires et difficulté à inspirer en profondeur ;
  • respiration rapide ;
  • une gêne qui s’estompe en position assise ou penchée vers l’avant ;
  • évanouissement, étourdissements, vertiges et pertes de conscience.

Diagnostic

La tamponnade cardiaque présente fréquemment trois signes caractéristiques que votre médecin ne manquera pas de reconnaître lors d’un examen physique. Ces signes sont couramment désignés par le terme de triade de Claude Beck. Il s’agit :

  • d’une pression sanguine faible associée à un pouls faible, le volume de sang pompé par le cœur étant réduit ;
  • élévation de la pression des veines du cou, qui ont du mal à ramener le sang vers le cœur ;
  • rythme cardiaque rapide associé à des sons cardiaques étouffés du fait de l’épanchement de fluide dans le péricarde.

En cas de suspicion de tamponnade cardiaque, votre médecin va effectuer des tests complémentaires destinés à confirmer le diagnostic. Un échocardiogramme (ou échographie du cœur) va permettre de repérer si le péricarde est distendu et si les ventricules se sont effondrés en raison du faible volume sanguin. Les radiographies thoraciques peuvent présenter un cœur hypertrophié, en forme de globe, caractéristique de la tamponnade cardiaque. D’autres tests de diagnostic peuvent inclure :

  • un tomodensitogramme thoracique destiné à observer l’accumulation de liquide dans le thorax, ou les changements apportés au cœur ;
  • une IRM de la poitrine destinée à permettre l’observation de la structure du cœur ;
  • une angiographie coronarienne permettant de voir comment le flux sanguin traverse le cœur ;
  • un électrocardiogramme pour évaluer le battement du cœur.

Traitement

La tamponnade cardiaque est une urgence médicale nécessitant une hospitalisation. Le traitement de cette condition revêt généralement deux aspects : soulager la pression exercée sur le cœur, puis traiter la cause sous-jacente. Le traitement initial implique une stabilisation de la personne.

Le médecin va procéder à un drainage du fluide épanché dans l’enveloppe péricardique, en règle générale à l’aide d’une aiguille, dans le cadre d’une intervention dite de péricardiocentèse. Une intervention plus invasive de thoracotomie pourra être pratiquée pour drainer le sang ou éliminer des caillots sanguins en cas de blessure pénétrante. Une partie du péricarde pourra également être enlevée pour contribuer à soulager la pression sur le cœur.

De l’oxygène, des liquides et des médicaments seront également administrés afin de réduire la pression sanguine.

Une fois la tamponnade sous contrôle et la personne stabilisée, le médecin peut procéder à des examens supplémentaires permettant de déterminer la cause sous-jacente de la condition.

Pronostic

Le pronostic de survie à long terme des suites d’une tamponnade cardiaque dépend de la rapidité avec laquelle le diagnostic peut être établi, de la cause sous-jacente de la tamponnade, ainsi que toutes complications ultérieures éventuelles. Si la tamponnade cardiaque est diagnostiquée et traitée rapidement, le pronostic est relativement satisfaisant. Cependant, si l’épanchement de sang et d’autres liquides ne sont pas très vite retirés, il peut en résulter une insuffisance cardiaque, un choc, voire un décès.

Autres articles à lire

Déficit en facteur V: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Kyste: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements de la médecine non conventionnelle: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Trouble de conduite: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Réaction dépressive brève: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Phlébographies : Observations: définition, cause, symptômes, traitement

Irene