bmcn.org
Débit expiratoire de pointe
Santé / Médecine / Paramédical

Débit expiratoire de pointe: définition, cause, symptômes, traitement

Le débit expiratoire de pointe (DEP) mesure la vitesse d’expiration (c’est-à-dire, la vitesse du souffle). Ce test permet de vérifier le fonctionnement pulmonaire. Il est fréquemment employé par les patients asthmatiques.

L’asthme est une pathologie chronique caractérisée par une inflammation permanente des voies aériennes. Les symptômes courants de l’asthme incluent l’essoufflement qui s’aggrave avec l’activité, une respiration sifflante et la toux. Le flux d’air expiré des poumons peut être limité par une inflammation ou une congestion résultant d’un excès de mucus.

La mesure du débit expiratoire de pointe est d’ordinaire effectuée à domicile, au moyen d’un appareil peu onéreux, le débitmètre de pointe. Ces appareils sont proposés à la vente aussi bien en version électrique que non électrique. L’appareil est simple à utiliser et la plupart des patients de plus de cinq ans sont en mesure de procéder à une mesure précise.

Pour que la mesure du débit expiratoire de pointe soit utile, le patient doit enregistrer en permanence son débit expiratoire de pointe. À défaut, le patient ne remarquera pas les changements qui surviennent lorsque son débit expiratoire est faible ou diminue.

Ces changements peuvent, par exemple, aider les asthmatiques à prévenir l’aggravation de leurs symptômes avant une crise d’asthme à part entière. Les patients sauront quand le moment est venu de modifier leur environnement ou leur traitement, ou de prendre rendez-vous chez le médecin.

La mesure du débit expiratoire de pointe est également appelée mesure du débit maximal expiratoire.

La mesure du débit expiratoire de pointe est un test simple et courant qui contribue au diagnostic et au suivi de problèmes pulmonaires, tels que :

  • l’asthme ;
  • une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ;
  • une greffe du poumon dont le résultat n’est pas satisfaisant.

Cette mesure peut également être effectuée à domicile afin de déterminer si le traitement d’un trouble pulmonaire fonctionne, ainsi que pour éviter qu’une pathologie ne s’aggrave. Des relevés écrits continus des mesures de débit expiratoire de pointe peuvent également aider un patient à déterminer si des facteurs environnementaux ou certains polluants affectent sa respiration.

Les mesures du débit expiratoire de pointe sont réalisées au moyen d’un débitmètre de pointe. Il s’agit d’un instrument manuel simple, comportant un embout buccal à une extrémité et une échelle de mesure à l’autre. Une petite flèche en plastique se déplace lorsque l’air est expiré dans l’embout, mesurant l’expiration de pointe.

Pour effectuer la mesure, vous devrez :

  • prendre une inspiration aussi profonde que possible ;
  • Soufflez dans l’embout buccal aussi vite et fort que vous pouvez. Veillez à ne pas placer la langue devant l’embout.
  • Effectuez cette opération à trois reprises.
  • Relevez chaque fois la vitesse maximale obtenue.

Si vous toussez ou éternuez en soufflant, vous devrez renouveler l’opération.

Avec quelle fréquence dois-je effectuer le test ?

Pour déterminer leur meilleur score individuel , les patients doivent mesurer leur débit expiratoire de pointe :

  • au moins deux fois par jour durant deux à trois semaines ;
  • le matin, au réveil, et en fin d’après-midi ou début de soirée ;
  • 15 à 20 minutes après utilisation d’un stimulant des récepteurs B2-adrénergiques à action rapide inhalé (médicament antiasthmatique) ;

L’albuterol, vendu en pharmacie sous les marques Proventil et Ventolin, est un stimulant des récepteurs B2-adrénergiques couramment utilisé. Ce médicament détendra les muscles entourant les voies aériennes et contribuera à accroître le diamètre des voies aériennes.

La mesure du débit expiratoire de pointe n’exige pas beaucoup de préparation. Il est préférable de desserrer tout vêtement près du corps susceptible de vous empêcher de prendre une inspiration profonde. Tenez-vous debout ou asseyez-vous bien droit(e) et concentrez-vous sur le test.

Les résultats normaux varient en fonction de votre âge, de votre sexe et de votre taille. Les résultats sont le plus utile lorsqu’ils sont comparés à vos débits passés.

Vous pouvez vérifier vos résultats par rapport à un graphique tel que celui mis à disposition par MONASH University. Ce graphique fait apparaître les mesures normales du débit expiratoire de pointe par rapport à la taille :

Taille (cm)

Débit expiratoire de pointe (L/min)*

120

215

130

260

140

300

150

350

160

400

170

450

180

500

Les petits changements n’ont pas nécessairement de signification. Si vous constatez une chute significative de votre débit expiratoire de pointe, il est possible qu’elle ait été causée par une poussée de votre pathologie pulmonaire. Tel est notamment le cas lorsque cette baisse s’accompagne d’autres symptômes, tels que :

  • une toux qui s’aggrave ;
  • un essoufflement ;
  • une respiration sifflante ou rauque.

Si les résultats vous inquiètent, consultez votre médecin pour un résultat plus précis avec un spiromètre. Un spiromètre est un appareil de mesure de débit expiratoire de pointe plus avancé. Pour ce test, vous devrez souffler dans un embout monté sur un spiromètre qui mesure votre débit respiratoire.

Le débit respiratoire diminue lorsque les voies aériennes sont bloquées. Il arrive que les patients asthmatiques constatent une diminution de leur débit expiratoire de pointe avant de développer des symptômes respiratoires.

Selon le Dr Daniel R. Neuspiel et le Dr Cheryl D. Courtlandt, si vous êtes asthmatique et que votre débit expiratoire de pointe est inférieur à 80 pour cent de votre meilleur résultat personnel, vous devez utiliser votre médicament d’urgence par inhalateur (stimulant des récepteurs B2-adrénergiques à action rapide). Lorsque votre débit expiratoire de pointe est inférieur à 50 pour cent de votre meilleur résultat personnel, prenez un stimulant des récepteurs B2-adrénergiques à action rapide et demandez une aide médicale d’urgence (Medscape).

Si l’un ou l’autre des symptômes suivants apparaît, rendez-vous immédiatement aux urgences. Symptômes d’urgence médicale :

  • vigilance réduite – inclut la somnolence tenace ou la confusion ;
  • extrêmes difficultés respiratoires ;
  • bleuissement du visage et/ou des lèvres ;
  • anxiété prononcée ou panique engendrée par les difficultés respiratoires ;
  • transpiration ;
  • pouls rapide (Pubmed).

La mesure du débit expiratoire de pointe est un test sûr. Ce test ne présente aucun risque. Il est possible que, dans certains cas, vous éprouviez une légère sensation d’étourdissement après avoir soufflé dans l’appareil à plusieurs reprises.

Autres articles à lire

Otite séro-muqueuse (OSM): définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Réparation de l’exstrophie vésicale: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La mycose de la peau glabre (herpès circiné): définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Gastroplastie par laparoscopie avec anneau gastrique (pose d’un anneau gastrique)

Irene

Proctocolectomie totale avec anastomose iléo-anale: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Votre bébé et les lymphangiomes kystiques: définition, cause, symptômes, traitement

Irene