bmcn.org
Ventilation spontanée en pression positive continue
Santé / Médecine / Paramédical

Ventilation spontanée en pression positive continue (VSPPC): définition, cause, symptômes, traitement

La thérapie VSPPC (Ventilation spontanée en pression positive continue) est un traitement non chirurgical qui fournit un apport uniforme d’air aux poumons par le nez. La VSPPC est souvent prescrite pour les personnes ayant une apnée obstructive du sommeil, un trouble du sommeil qui perturbe la respiration normale et interrompt un sommeil profond. Elle peut également être utilisée pour permettre aux nourrissons dont les poumons ne sont pas suffisamment développés de respirer plus facilement.

Utilisation

Les personnes de n’importe quel âge souffrant d’apnée obstructive du sommeil sont souvent de bons candidats à la thérapie VSPPC. L’apnée du sommeil est une affection chronique qui perturbe le sommeil. Des pauses fréquentes dans la respiration interrompent réellement l’arrivée de l’air dans les poumons entre cinq et trente fois, ou parfois même plus, par heure. Après chaque pause, les défenses naturelles de l’organisme se déclenchent pour permettre au corps de recommencer à respirer, ce qui fait sortir la personne du stade du sommeil profond.

Une obstruction dans les voies respiratoires cause généralement ces pauses dans la respiration. Des muscles de la gorge qui se détendent trop pour permettre une respiration normale peuvent bloquer la circulation de l’air. Si la langue ou les amygdales sont trop grands ou gonflés, une obstruction peut en résulter. Une fois que les voies respiratoires sont bloquées, la personne peut ronfler ou donner l’impression de s’étouffer ou de suffoquer. À ce moment-là, le problème a tendance à se corriger de lui-même et la respiration reprend, mais elle s’interrompra alors quelques instants plus tard.

éléments de base de l’apnée du sommeil

éléments de base de l’apnée du sommeil

Les périodes correctives entre les pauses sont souvent tellement brèves que la personne ne s’en souvient pas. C’est pourquoi l’apnée du sommeil n’est souvent pas détectée. Autres symptômes possibles :

  • ronflements bruyants (mais toutes les personnes qui ronflent ne souffrent pas forcément de l’apnée du sommeil)
  • impression de s’étouffer ou de suffoquer pendant le sommeil
  • irritabilité, dépression, mauvaise humeur ou impatience pendant la journée
  • tendance à s’endormir facilement, par exemple en regardant la télévision, en lisant ou même en travaillant
  • tendance à oublier des choses
  • maux de tête fréquents ou difficiles à traiter
  • bouche sèche ou mal de gorge le matin

Bien que l’apnée du sommeil puisse sembler n’être au pire qu’un trouble irritant, selon Stanford University ce problème peut être potentiellement mortel. En l’absence de traitement, l’apnée du sommeil peut augmenter le risque de crise cardiaque, d’AVC, d’arythmie, d’hypertension et d’affections comparables. Heureusement, un traitement permet presque toujours de réduire ces risques et de restaurer un sommeil profond.

Si vous voyez un médecin et recevez un diagnostic d’apnée du sommeil, ce médecin vous fournira peut-être un appareil de VSPPC que vous remporterez chez vous.

Appareil CPAP nasal

Appareil CPAP nasal

Les personnes ayant une apnée du sommeil légère peuvent obtenir un soulagement en effectuant quelques changements simples de leur mode de vie, comme en évitant l’alcool, en perdant du poids et en utilisant des vaporisateurs nasaux ou des médicaments contre les allergies. D’autres personnes respirent plus facilement avec un embout ou autre dispositif buccal configuré sur mesure qui ajuste la position de la mâchoire inférieure et de la langue afin de garder les voies respiratoires ouvertes pendant le sommeil.

Cependant, les personnes ayant une apnée obstructive du sommeil modérée à sévère ont souvent besoin d’un dispositif respiratoire appelé appareil de VSPPC. Cet appareil souffle de l’air dans votre nez par le biais d’un masque nasal pour aider à garder les voies respiratoires ouvertes pendant que vous dormez. Une petite machine appelée compresseur d’air est placée sur votre table de chevet et est connectée à un tube et à un masque qui recouvre votre nez. Cette machine assure un débit constant d’air à travers le tube et le masque, en exerçant juste assez de pression pour empêcher l’affaissement des muscles et des tissus qui bloquerait les voies respiratoires.

Votre médecin ou votre infirmier vous aidera à choisir le masque le plus adapté à votre nez, puis il ajustera les paramètres sur l’appareil de VSPPC à la pression requise dans votre situation. Si vous ne remarquez pas d’amélioration au bout d’une semaine environ, retournez voir votre médecin, et il réajustera peut-être les paramètres de pression.

Après avoir utilisé ce dispositif régulièrement, la plupart des patients font état d’améliorations spectaculaires, notamment :

  • amélioration du sommeil
  • réduction des angoisses et meilleure humeur dans l’ensemble
  • amélioration de la faculté de concentration et de la mémoire
  • augmentation de la productivité

Complications

Bien que la plupart des patients s’habituent progressivement à l’utilisation de l’appareil de VSPPC, d’autres ont parfois des problèmes. Citons notamment les problèmes suivants :

nez qui coule, mal aux oreilles ou mal aux yeux

Ces problèmes peuvent être causés par un mauvais ajustement du masque, et ils peuvent être corrigés par un simple réglage du positionnement de l’appareil. Un humidificateur connecté à ce dispositif peut également être utile.

Endolorissement ou inflammation de la peau

Ce problème aussi est causé habituellement par un mauvais ajustement du masque, ou par un masque qui est trop lourd ou mal rembourré.

Sensation claustrophobe d’être enfermé

Des types de masques différents avec des courroies couvrant une partie réduite de votre visage peuvent aider.

Sensations inconfortables résultant de l’injection d’air forcé

Une fonctionnalité de cet appareil vous permet de commencer par une pression d’air réduite pour vous permettre de vous habituer progressivement à tolérer cette sensation. Si cela ne suffit pas, d’autres appareils (appelés appareils bi-VSPPC) qui ajustent automatiquement la pression pendant que vous dormez peuvent aider à résoudre ce problème.

Bouche sèche

Si ce problème ne disparaît pas au bout de quelques semaines, demandez à votre médecin un appareil de VSPPC qui couvre à la fois le nez et la bouche.

Dans la plupart des cas, votre médecin vous aidera à ajuster votre appareil pour trouver une solution qui rendra son utilisation plus confortable.

Autres articles à lire

Problèmes d’équilibre: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Radiographie du bassin: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Phlébographies : Observations: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Infestation par les poux du cuir chevelu: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La mycose de la peau glabre (herpès circiné): définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Test de coloration de l’œil à la fluorescéine: définition, cause, symptômes, traitement

Irene