bmcn.org
Dosage sanguin d'amylase
Santé / Médecine / Paramédical

Tomographie du cerveau par émission de positrons: définition, cause, symptômes, traitement

La tomographie du cerveau par émission de positrons est une imagerie permettant aux médecins d’examiner le fonctionnement de votre cerveau.

La tomographie permet de réaliser des images de l’activité cérébrale après que des traceurs radioactifs ont été introduits dans le flux sanguin. Ces traceurs se fixent sur des composés comme le glucose (sucre). Le glucose est le principal combustible cérébral. Les zones actives du cerveau consomment plus de glucose que les zones inactives. Dans une tomographie par émission de positrons, elles apparaissent comme plus brillantes, ce qui permet aux médecins de comprendre le fonctionnement cérébral et les aide à détecter de possibles anomalies.

Il s’agit d’ordinaire d’une procédure ambulatoire, ce qui signifie qu’une fois les images obtenues, vous pouvez poursuivre normalement votre journée.

Objet

Les images permettent de déterminer la taille du cerveau, ainsi que d’en voir la forme et le fonctionnement.

À la différence d’autres types d’imagerie, la tomographie du cerveau par émission de positrons permet aux médecins de voir non seulement la structure du cerveau, mais également son fonctionnement.

Les médecins sont ainsi en mesure :

  • de localiser un possible cancer ;
  • de déterminer si un cancer a gagné le cerveau ;
  • de diagnostiquer une démence ou la maladie d’Alzheimer ;
  • de distinguer la maladie de Parkinson d’autres pathologies ;
  • de préparer une intervention chirurgicale pour le traitement de l’épilepsie.

Si vous êtes traité(e) pour des troubles cérébraux, il est possible que votre médecin vous demande de vous soumettre à des tomographies du cerveau par émission de positrons. Celles-ci peuvent contribuer au suivi de votre traitement.

Préparation

Votre médecin vous communiquera des instructions complètes pour vous aider à préparer votre cerveau à une tomographie par émission de positrons. Informez votre médecin des traitements médicamenteux que vous suivez, qu’il s’agisse de médicaments ou de suppléments nutritionnels délivrés sur ordonnance ou en vente libre.

Il vous sera donné instruction de vous abstenir de manger durant huit heures avant la procédure. Vous serez toutefois autorisé(e) à boire de l’eau.

Les femmes enceintes ou en âge de procréer qui estiment qu’il est possible qu’elles soient enceintes doivent en informer leur médecin. L’examen peut en effet présenter un danger pour l’enfant. Informez votre médecin de toute pathologie dont vous pouvez être atteint(e). Les diabétiques reçoivent généralement des instructions spécifiques en vue de l’examen, dans la mesure où un jeûne préalable pourrait affecter les niveaux de glucose dans leur sang.

Immédiatement avant le test, il vous sera demandé de revêtir une blouse de patient et d’ôter tous vos bijoux et piercings.

Bien sûr, vous devrez également organiser votre journée en fonction de votre rendez-vous.

Intervention

Vous serez conduit(e) dans la salle d’examen et il vous sera demandé de vous asseoir sur un siège. Un technicien posera une voie intraveineuse sur votre bras. Un colorant spécial, comportant des traceurs radioactifs, vous sera injecté dans les veines par cette voie intraveineuse. Il faut du temps au corps pour absorber les traceurs et pour le sang d’atteindre le cerveau. Vous devrez donc attendre avant le début de la tomographie. Le délai est généralement d’environ une heure.

L’examen tomographique se déroulera ensuite. Pour cela, vous devrez vous allonger sur une table d’examen fixée au tomodensitomètre à positrons, qui ressemble à un rouleau de papier toilette géant. La table glisse doucement et régulièrement dans la machine au fur et à mesure que le tomodensitogramme est réalisé.

Vous devrez demeurer allongé(e) tout au long de l’examen. Le technicien vous indiquera quand vous devrez rester immobile. Les tomodensitogrammes enregistrent l’activité cérébrale en temps réel. Ces images peuvent être enregistrées en format vidéo ou sous forme d’images fixes. Les traceurs sont concentrés dans les régions où le flux sanguin augmente.

Une fois les images souhaitées obtenues et stockées sur ordinateur, la table glisse hors de la machine. L’examen est alors terminé.

Suivi

À l’issue de l’examen, il peut être utile d’absorber des liquides en grande quantité afin d’éliminer les traceurs de votre organisme. Deux jours suffisent en général pour cela.

Vous êtes par ailleurs, sauf avis contraire de votre médecin, libre de vaquer à vos occupations habituelles.

Dans l’intervalle, un spécialiste formé à la lecture des tomographies par émission de positrons va interpréter les images et communiquer les résultats à votre médecin. Ce dernier va vous communiquer les résultats à l’occasion d’une consultation de suivi.

Résultats

Les images des tomographies par émission de positrons se présentent sous la forme d’images couleur du cerveau, allant du bleu foncé au rouge profond. Les zones d’activité effective du cerveau apparaissent en couleurs plus chaudes, tels que le jaune et le rouge. Le médecin va étudier ces images et rechercher des anomalies.

Par exemple, une tumeur du cerveau apparaît sur la tomographie par émission de positrons sous la forme de tâches noires. Chez un patient atteint de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence, des parties du cerveau plus importantes que la normale apparaissent dans des couleurs foncées. Dans un cas comme dans l’autre, les zones du cerveau qui apparaissent dans des couleurs foncées sont celles affectées par une pathologie.

Le médecin étudiera votre tomodensitogramme et vous expliquera les résultats, ainsi que le traitement à adopter.

Risques

Même si des traceurs radioactifs sont employés pour l’examen, l’exposition est minimale. Selon la clinique Mayo (Mayo Clinic), la dose est trop faible pour que les processus normaux du corps en soient affectés.

Les risques liés à l’examen sont minimum par comparaison aux bénéfices susceptibles d’en être retirés.

Les radiations sont toutefois considérées comme dangereuses pour les fœtus, de sorte qu’il n’est pas souhaitable que les femmes enceintes, qui pensent l’être, ou qui allaitent, se soumettent à une tomographie du cerveau par émission de positrons ou à une autre forme de tomographie par émission de positrons.

Au nombre des autres risques figurent un sentiment d’inconfort si vous êtes claustrophobe ou si vous appréhendez les aiguilles.

Autres articles à lire

Problèmes d’équilibre: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Phlébographies : Observations: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Tamponnade cardiaque: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Grossesse extra-utérine: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’endobrachyœsophage: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitements du reflux gastro-œsophagien en vente libre: définition, cause, symptômes, traitement

Irene