bmcn.org
Animaux info

La diarrhee chez le chat : que faut-il savoir ?

La diarrhée est forcément une préoccupation chez nos amis félins. Bien qu’il s’agisse fréquemment d’une réponse normale de leur corps qui ne dépasse jamais les deux jours. Il serait mieux d’essayer de comprendre la situation pour assurer leur bien-être.

Comment reconnaître la diarrhée d’un chat ?

On définit la diarrhée chez les chats comme une émission de selles de consistance réduite : pâteuses, voire liquides.

Elle n’est pas facile à détecter chez les chats qui généralement sortent pour déféquer. Dans ces cas, il faut faire attention à certains signes.

Le premier et le plus facile à repérer sont sans doute le fait de voir par vous-même la diarrhée dans la litière.

Vous pourrez aussi observer des marques fécales autour de l’anus de l’animal, en particulier ceux ayant des poils longs.

Quelquefois, ce sont d’autres signaux qui nous amènent à la présence d’un trouble gastro-intestinal, comme des bruits de digestion au niveau de l’abdomen ou des palpations douloureuses.

Deux groupes de diarrhée peuvent être examinés :

  • Diarrhée de l’intestin grêle avec selles liquides et parfois indigestion. La perte de poids et la fatigue marquée altèrent souvent gravement l’état général de l’animal ;
  • Diarrhée du gros intestin avec des selles molles et plus fréquentes, allant jusqu’à une dizaine de fois en une journée.

Si vous souhaitez en savoir plus, illicoveto peut vous éclaircir sur le sujet.

Quelles peuvent en être les causes ?

Les principales causes sont habituellement des mauvaises alimentations, des intolérances, des allergies.

Les agents pathogènes infectieux tels que les bactéries, les virus ou les parasites sont des facteurs d’amplification de la diarrhée chez eux, dont les plus ordinaires sont : le parvovirus, le coronavirus félin, la leucémie féline, le virus de l’immunodéficience féline, l’infection à Salmonella, Campylobacter, les ascaris, les protozoaires, les ténias, les trichomonas fetus.

Par ailleurs, on pourrait également citer l’empoisonnement ou l’effet de quelques antibiotiques. Pour qu’un surdosage ne se présente pas et que les effets secondaires ne soient pas graves, l’intervention d’un vétérinaire ou d’un autre professionnel de la santé est nécessaire.

La pancréatite ou les troubles thyroïdiens tels que l’hyperthyroïdie, peuvent pareillement provoquer cette émission de selles. D’un autre côté, il peut s’agir d’une tumeur de l’intestin ou d’autres organes.

Éventuellement, la constipation peut être provoquée par des corps extérieurs ou des positions changées du chat. Des malformations intestinales peuvent en résulter. Dans de tels cas, l’état général des chats atteints se détériore rapidement.

Que faire alors ?

Sans aucun doute, la première action à arborer serait de mettre le chat au régime avant de planifier une visite chez le vétérinaire. Ce régime doit durer 24 heures. Il pourra ainsi ramener les selles à la normale. Faites toutefois attention à ne pas donner à votre chat des produits humains sans qu’un professionnel ne vous donne son avis.

Si la diarrhée dure 1 mois, elle ne peut être ignorée. Un examen approfondi supplémentaire doit être faite pour l’identification de la cause, et parfois même une visite chez un spécialiste. Le vétérinaire vous accompagnera par la suite pour une prise en charge parfois délicate.

Autres articles à lire

Pourquoi donner des croquettes bio a son chien ?

administrateur

Chez les pieuvres : une reproduction qui leur coûte la vie

adrien

L’animal n’est pas un objet, mais un agent moral

adrien

Pourquoi entretenons-nous une relation d’amour-haine avec la viande ?

adrien

Les six chantiers prioritaires pour l’avenir de l’agriculture française

adrien

Vivisection : une définition commune pour apaiser le débat ?

adrien