bmcn.org
Gastrectomie
Santé / Médecine / Paramédical

Gastrectomie: définition, cause, symptômes, traitement

La gastrectomie désigne l’ablation d’une partie de l’estomac ou de l’intégralité de celui-ci.

Il existe trois type de gastrectomie :

  • la gastrectomie partielle (ablation de la partie inférieure de l’estomac)
  • la gastrectomie totale (ablation de l’intégralité de l’estomac)
  • la gastrectomie longitudinale (ablation du côté gauche de l’estomac)

L’ablation de l’estomac n’empêche pas le corps de digérer les liquides et les aliments. Cependant, il se peut que vous deviez adapter quelque peu votre mode de vie après la procédure.

Motifs

La gastrectomie est utilisée pour résoudre les problèmes liés à l’estomac ne pouvant être traités par d’autres remèdes. Votre médecin pourra recommander une gastrectomie dans les cas suivants :

  • tumeurs bénignes (non cancéreuses)
  • hémorragie
  • inflammation
  • perforations de la paroi de l’estomac
  • polypes (grosseurs à l’intérieure de l’estomac)
  • cancer de l’estomac
  • ulcères (plaies ouvertes dans l’estomac)

Certains types de gastrectomie peuvent également être utilisés pour traiter une obésité incontrôlée. En rendant l’estomac plus petit, il se remplit plus vite. Cela peut vous aider à manger moins. Cependant, dans le cas de l’obésité, la gastrectomie est généralement un dernier recours, lorsque les autres traitements n’ont pas fonctionné. Traitements moins invasifs :

  • régime alimentaire
  • activité physique
  • traitements médicamenteux
  • conseil

Risques

Toutes les interventions chirurgicales comportent des risques. Il s’agit notamment des suivantes :

  • hémorragie
  • infection
  • réactions allergiques aux médicaments ou aux colorants

Pour réduire ces risques, répondez aux questions de votre médecin avant la procédure chirurgicale.

La gastrectomie comporte des risques spécifiques. Il s’agit notamment des suivants :

  • reflux acide
  • diarrhée
  • infection au niveau du site de l’incision
  • infection grave du thorax
  • hémorragie interne
  • écoulement de l’estomac au niveau du site de l’opération
  • nausées et vomissements
  • écoulement d’acides gastriques dans l’œsophage, entraînant une cicatrisation, un rétrécissement ou une constriction (resserrement)
  • blocage de l’intestin grêle
  • carence en vitamine
  • perte de poids

Les complications sont généralement mineures. Dans la plupart des cas, elles peuvent être contrôlées par des médicaments ou par une autre intervention.

Les complications les plus sérieuses sont plus courantes chez les personnes qui se font opérer pour cause de cancer. D’après le National Health Service (NHS), ceci est dû au fait que ces personnes sont souvent âgées et en mauvaise santé (NHS, 2011).

Préparation

Avant l’opération, vous devrez passer plusieurs tests afin de vérifier que votre état de santé est suffisamment bon pour subir la procédure. Voici les tests que vous devrez passer :

  • analyses de sang
  • imagerie de votre estomac
  • examen physique complet
  • passage en revue de vos antécédents médicaux

Prévenez votre médecin si vous prenez de quelconques médicaments. Assurez-vous d’inclure des médicaments en vente libre et des compléments alimentaires. Il est possible que vous deviez arrêter de les prendre avant l’opération.

Vous devez également prévenir le médecin si vous êtes enceinte, pensez que vous l’êtes ou avez une maladie quelconque, comme le diabète.

Si vous fumez, vous devez arrêter. Sinon, votre période de récupération sera plus longue. Fumer peut également engendrer des complications.

Interventions

Il existe deux manières d’effectuer une gastrectomie. Toutes les interventions sont effectuées sous anesthésie générale. Ceci signifie que vous serez plongé dans un sommeil profond et que vous ne ressentirez aucune douleur.

Chirurgie ouverte

Cette intervention implique une seule grande incision. Votre chirurgien tirera votre peau, vos muscles et vos tissus pour accéder à votre estomac.

Laparoscopie

Il s’agit d’une intervention peu invasive dans le cadre de laquelle de petites incisions sont effectuées et des outils spécialisés sont utilisés. Ce type d’intervention est moins douloureux, et le temps de récupération est plus court. On l’appelle également micromanipulation chirurgicale ou gastrectomie assistée par laparoscopie (GAL)

La gastrectomie par laparoscopie est généralement préférée à la chirurgie ouverte. Il s’agit d’une technique d’intervention plus pointue avec un taux de complication plus faible. Cependant, d’après le NHS, la chirurgie ouverte est plus efficace pour traiter le cancer de l’estomac et retirer les ganglions lymphatiques affectés. (NHS, 2011)

Types

Il existe trois types majeurs de gastrectomie.

Gastrectomie partielle

Votre chirurgien retire la partie inférieure de votre estomac Si des cellules cancéreuses sont présentes, votre chirurgien peut également retirer les ganglions lymphatiques situés à proximité.

Pour ce type d’intervention, votre duodénum est fermé. Ensuite, la partie restante de votre estomac sera ramenée vers le bas et connectée à votre intestin. Le duodénum est la partie initiale de l’intestin grêle.

Également appelée gastrectomie, cette procédure vise à retirer totalement l’estomac. Votre médecin connectera votre œsophage directement sur votre intestin grêle. L’œsophage est le tube qui relie la gorge à l’estomac.

Gastrectomie longitudinale

Pour cette intervention, jusqu’à trois quarts de votre estomac peuvent être retirés. La portion restante est ramenée vers le haut et raccordée aux autres organes à l’aide de points de suture ou d’agrafes. Cela forme un estomac en forme de tube : plus étroit et plus long.

Suivi

Quel que soit le type de gastrectomie que vous subissez, la procédure consiste en les mêmes étapes. Vous serez recousu, des pansements seront posés de façon à couvrir la plaie, et vous serez placé dans une salle de surveillance post-opératoire. Des infirmiers contrôleront vos signes vitaux en permanence.

Vous devez vous attendre à devoir rester à l’hôpital pendant une à deux semaines après l’intervention. Pendant cette période, il se peut que vous ayez une sonde qui passera de votre nez à votre estomac. Ceci permet aux médecins de retirer tout contenu dans l’estomac, empêchant ainsi la sensation de nausée.

Vous serez alimenté par intraveineuse jusqu’à ce que vous puissiez manger et boire normalement.

Si vous constatez des effets secondaires indésirables ou des douleurs malgré les médicaments, parlez-en immédiatement à votre médecin.

Mode de vie

Mode de vie

Lorsque vous rentrerez chez vous, il se peut que vous deviez modifier vos habitudes alimentaires. Exemples de changements :

  • prendre des repas plus légers pendant la journée
  • éviter les aliments riches en fibres
  • favoriser les aliments riches en calcium, en fer et en vitamines C et D

Il se peut que vous ayez également besoin d’injections régulières de vitamine B-12.

Autres articles à lire

Otite séro-muqueuse (OSM): définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de Kawasaki: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Ablation de la vésicule biliaire à  » ventre ouvert « : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Débit expiratoire de pointe: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’endobrachyœsophage: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Grossesse extra-utérine: définition, cause, symptômes, traitement

Irene