bmcn.org
hormone folliculo-stimulante
Santé / Médecine / Paramédical

Dosage de l’hormone folliculo-stimulante (FSH): définition, cause, symptômes, traitement

Le dosage de l’hormone folliculo-stimulante (FSH) vise à mesurer le taux de FSH dans le sérum humain. La fonction principale de la FSH est de promouvoir et de soutenir la croissance des follicules ovariens chez la femme et la spermatogénèse chez l’homme. Votre médecin pourra prescrire un dosage de la FSH pour identifier la cause sous-jacente de symptômes affectant le système reproducteur.

Hormone folliculo-stimulante (FSH)

Hormone folliculo-stimulante (FSH)

La FSH est sécrétée par la glande pituitaire antérieure. La FSH régule le système reproducteur humain. Cette hormone est responsable de la régulation de la production d’œstrogènes et de progestérone dans les ovaires. La FSH ainsi que les œstrogènes et l’inhibine (produite dans les ovaires) sont essentiels pour la régulation du cycle menstruel féminin.

Les hommes ont besoin de la FSH pour le bon développement des gonades et pour la production de sperme. Autres hormones qui fonctionnent avec la FSH dans le système reproducteur : l’hormone lutéinisante (LH), l’hormone chorionique gonadotrope (CG) et la thyréostimuline (TSH).

Objet

Le dosage de la FSH est basé sur le sérum humain prélevé à partir d’une prise de sang dans le but de mesurer le taux de FSH dans l’organisme.

Chez les femmes, les raisons les plus courantes d’un dosage de FSH incluent :

  • l’évaluation de problèmes d’infertilité
  • l’évaluation de cycles menstruels irréguliers
  • le diagnostic de troubles au niveau de la glande pituitaire ou de maladies affectant les ovaires

Chez les hommes, un dosage de la FSH peut être nécessaire pour :

  • évaluer la quantité de spermatozoïdes dans le sperme d’un homme
  • identifier un éventuel hypogonadisme ou une insuffisance gonadique
  • identifier un éventuel dysfonctionnement testiculaire

Chez les enfants, un dosage de la FSH peut être utilisé pour déterminer si un enfant a une puberté précoce ou un retard pubertaire (lorsque les caractères ou organes sexuels ne se développent pas au moment où ils devraient).

Préparation

Avant tout examen, vous devez informer votre médecin si vous prenez des médicaments en vente libre ou sur ordonnance, des compléments alimentaires et des vitamines. Vous devez également lui dire si vous utilisez un quelconque type de contraceptif (NuvaRing, la pilule, des patchs, etc.) car ceci pourrait influencer vos résultats. Si vous avez d’autres troubles médicaux comme une maladie thyroïdienne non contrôlée, une tumeur affectant les hormones sexuelles, un kyste de l’ovaire et des saignements vaginaux inhabituels, parlez-en avec votre médecin. Il se peut que ces troubles soient associés à votre taux de FSH.

Interventions

Le dosage de la FSH est très simple. Lors de votre arrivée dans le cabinet du médecin, vous rencontrerez un phlébotomiste. Il placera un garrot au-dessus du site de prélèvement du sang. Il nettoiera et stérilisera le site d’injection avec un antiseptique, et il insérera une aiguille directement dans votre veine.

La plupart des gens ressentent une douleur aiguë au moment de la piqûre, mais celle-ci disparaît rapidement au fur et à mesure que le sang est prélevé. L’aiguille sera retirée au bout de quelques minutes et le médecin vous demandera de faire pression sur le site d’injection avec un coton ou une petite compresse. Un pansement sera placé sur le site et vous pourrez partir.

Risques

Comme pour toute procédure, il existe des risques – bien que ceux-ci soient faibles. Ces faibles risques incluent :

  • syncope vasovagale (évanouissement à la vue du sang)
  • étourdissement ou vertige
  • infection
  • apparition de bleus (hématome)
  • douleur
  • rougeur au point de ponction

Résultats

Le taux de FSH varie en fonction du sexe, de l’âge et du cycle menstruel pour une femme. Chaque laboratoire a des intervalles de référence légèrement différents. Discutez des résultats avec votre médecin.

Groupe

Intervalle (UI/l)

Hommes

prépubère

< 3

adulte

entre 1,3 et 19,3

Femmes

prépubère

< 3

folliculaire

entre 3,8 et 8,8

période intermenstruelle

entre 4,5 et 22,5

phase lutéale

1.8-5.1

période post-ménopause

entre 16,7 et 113,6

Taux de FSH élevé

Un taux de FSH qui est élevé peut indiquer une perte de la fonction ovarienne avant l’âge de 40 ans (également appelée insuffisance ovarienne) et la ménopause.

Chez l’homme, un taux de FSH qui est élevé peut indiquer :

  • la présence du syndrome de Klinefelter
  • que les testicules sont absents ou ne fonctionnent pas correctement
  • que les testicules ont été affaiblis par une maladie comme l’alcoolisme
  • que les testicules ont été affaiblis par des traitements comme une thérapie par rayons X ou une chimiothérapie

Chez l’enfant, un taux élevé peut indiquer que la puberté est sur le point de commencer.

Faible taux de FSH

Un faible taux de FSH peut indiquer :

  • qu’une femme ne produit pas d’ovules
  • qu’un homme ne produit pas de sperme
  • que l’hypothalamus ou la glande pituitaire (maître régulateur de notre cerveau) ne fonctionne pas correctement
  • qu’une tumeur empêche le cerveau de contrôler la production de FSH de manière appropriée

Le stress et l’insuffisance de poids peuvent sévèrement influencer le taux de FSH.

Une augmentation de la FSH chez les femmes peut indiquer une réduction de la production d’embryons et d’ovules de bonne qualité pour la fertilisation. Une raison courante expliquant ce phénomène est l’âge de la femme. Plus une femme prend de l’âge, plus sa fertilité diminue et moins elle produit d’ovules. La qualité des ovules produits ensuite est inférieure à celle des années antérieures.

En conjonction avec d’autres tests relatifs à l’hormone lutéinisante (LH), à l’estradiol et à la progestérone, le taux de FSH aide à évaluer la réserve ovarienne d’une femme. L’expression réserve ovarienne fait référence au potentiel de fertilité d’une femme en fonction de son âge. Un taux de FSH qui est élevé indique que les chances, pour une femme, de tomber enceinte sont réduites pour son âge. Cependant, ceci ne signifie pas qu’elle ne pourra pas tomber enceinte. Il se peut toutefois qu’elle rencontre plus de difficultés que la normale et qu’elle doive suivre un traitement d’infertilité.

Autres articles à lire

L’endobrachyœsophage: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Réparation des anévrysmes cérébraux: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Délire: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Tumeur des cellules des îlots pancréatiques: définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Supprimer les complexes avec la chirurgie esthétique

Journal

Acidocétose alcoolique: définition, cause, symptômes, traitement

Irene