bmcn.org
Animaux info

Les chiens aussi font leur crise d’ado

Notez cet article


Ces deux-là on beaucoup de choses en commun. João Victor Xavier / Unsplash, CC BY-SA

Si vous interrogez les propriétaires de chiens, beaucoup vous diront que leur gentil chiot a commencé à devenir « difficile » vers l’âge de six à douze mois. Divers articles disponibles sur Internet dispensent d’ailleurs des conseils sur le comportement à adopter face aux chiens adolescents. Mais, jusqu’à présent, aucune recherche n’avait apporté la preuve scientifique du changement comportemental des chiens à la puberté.

Notre étude, publiée dans Biology Letters, confirme ce que de nombreux propriétaires et professionnels de chiens soupçonnaient depuis longtemps : les chiens passent par une phase de légère désobéissance à cet âge-là. Elle met également en évidence le lien fascinant qui existe entre la puberté canine et le type d’attachement que le chien peut avoir envers son propriétaire.

Tous les mammifères (humains et chiens y compris) traversent une période de grands changements, l’adolescence, tant sur le plan comportemental que reproductif. La puberté est le processus par lequel les animaux parviennent à la maturité sexuelle, celle comportementale arrivant beaucoup plus tard, à la fin de l’adolescence.

Il s’agit donc d’une longue période de transition au cours de laquelle une partie du cerveau juvénile se réorganise jusqu’à l’âge adulte et où le remodelage de nos circuits neuronaux découlant de changements hormonaux spectaculaires affectent directement le comportement. Chez les adolescents, on a observé des changements comportementaux tels qu’une capacité réduite à contrôler impulsions et émotions, une irritabilité et des comportements à risque. Chez les humains, cette période commence vers l’âge de 8 ou 9 ans et se termine vers 25 ans. La puberté, qui survient au mitan de l’adolescence, est la période que nous associons le plus souvent à la crise du même nom.

Les études montrent que l’adolescence est une période critique pour la relation parent-enfant, avec des risques de conflits accrus, et qu’il existe des liens entre les problèmes comportementaux durant cette phase et la qualité de cette relation. L’attachement fragile d’un enfant aux figures parentales entraîne une puberté précoce et des rapports conflictuels à l’adolescence.

L’adolescence chez le chien

La relation propriétaire-chien présente de nombreuses similitudes avec la relation parent-enfant car elle repose sur des mécanismes comportementaux et hormonaux analogues. Mais l’adolescence étant la période de développement chez le chien la moins étudiée, les preuves scientifiques manquent.

Votre chien n’est pas le seul à avoir le vague à l’âme de l’adolescence.
Lucrezia Carnelos/Unsplash, FAL

Les connaissances actuelles sur le développement neurologique des mammifères et sur l’impact de l’adolescence sur la relation parent-enfant a permis à notre équipe d’émettre l’hypothèse selon laquelle l’adolescence canine (qui commence généralement entre six et neuf mois) pourrait aussi être une période critique pour un propriétaire et son chien. La puberté aurait des conséquences sur la dynamique de cette relation, en raison des désirs antagonistes qui existent chez le chien, à savoir l’envie de vivre avec sa famille d’adoption mais aussi avec d’autres chiens pour se reproduire.

Nous avons observé un groupe de chiens-guides pendant leur première année de vie et cherché à savoir si les relations entre le propriétaire et son chien correspondaient aux relations parent-enfant. Pour cela, nous avons analysé les données collectées dans des questionnaires comportementaux remplis par la famille d’accueil et les éducateurs de 285 chiens, et dans les tests de comportement effectués sur 69 d’entre eux.

Analogies avec les humains

Il ressort de notre étude que les relations entre un propriétaire et son chien à l’adolescence et celles entre les parents et un enfant se rejoignent en trois points.

Pour la première fois, nous avons pu démontrer que les chiens adoptent un comportement conflictuel, caractérisé par une baisse de l’obéissance, à la puberté (vers huit mois). Et que cette désobéissance se manifeste uniquement envers leur maître. Dans le test de comportement, les chiens continuent à bien se comporter avec les étrangers et, d’après les questionnaires, avec leur éducateur. Cette désobéissance spécifique pourrait être un moyen de tester la force de la relation existante dans le but d’établir à nouveau un lien solide.

Comme dans les relations parent-enfant, un attachement fragile entre le chien et le maître (qui se caractérise par une recherche d’attention accrue et une aversion de la solitude) entraîne des problèmes d’obéissance à la puberté.

Dans un dernier parallèle avec la biologie humaine, il convient de noter que les chiennes atteignent leur maturité reproductrice (apparition des chaleurs) plus tôt lorsque l’attachement à leur maître est vécu comme peu sûr. Les résultats obtenus permettent d’avancer qu’il existe peut-être une influence interespèces du lien humain-animal sur le développement reproductif chez les animaux, et montrent que l’adolescence est une période critique pour les relations propriétaire-chien.

L’essentiel à retenir, pour qui possède un chien, est que ce changement comportemental est passager. Dans la plupart des cas, le chien s’assagit ou retrouve son comportement d’avant la puberté.

Chez le chien comme chez l’homme, il semblerait que les problèmes de comportement adolescent existent mais ne durent pas. Tout nouveau propriétaire de chien doit le savoir car, malheureusement, c’est à cet âge que les chiens sont le plus souvent abandonnés et se retrouvent dans des refuges. Il est également crucial de ne pas punir son chien quand il désobéit et de ne pas prendre ses distances ou baisser les bras durant cette phase de développement, car cela ne ferait qu’aggraver son comportement sur le long terme, comme chez les humains.


Traduit de l’anglais par Karine Degliame-O’Keeffe pour Fast ForWord.

The Conversation

Naomi D Harvey est employée par "Dogs Trust" et a reçu des fonds pour la recherche sur le bien-être des chiens de la Fondation Waltham et de Royal Canin.

Lucy Asher reçoit des fonds de BBSRC, Leverhulme, Innovate UK, Guide Dogs, SNF.



Naomi D Harvey, Honorary Assistant Professor in Companion Animal Behaviour and Welfare, University of Nottingham

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons.

https://theconversation.com/les-chiens-aussi-font-leur-crise-dado-140121

Autres articles à lire

Pourquoi les guêpes sont insupportables à la fin de l’été

adrien

La biodiversité expliquée aux enfants et aux ados

adrien

Pourquoi et comment les oiseaux font-ils leurs nids ?

adrien

BD « Sciences en bulles » : Ces animaux qui parlent

adrien

Mieux connaître le lynx boréal grâce à l’écologie statistique

adrien

Lutte contre le coronavirus : mais où sont passés les vétérinaires ?

adrien